« C’est une liste de défense de la ruralité, » a plaidé Robert Morio, qui mènera la liste FN dans l’Aude.
Moins d’impôts, plus de sécurité, les Français d’abord ! » Si le Front national reste fidèle à ses fondamentaux, un sujet est au coeur de cette campagne régionale.

« Je dénonce une politique d’extermination de notre viticulture, a lancé France Jamet, tête de liste FN aux régionales de mars prochain, samedi 6 février à Carcassonne. Il faut inscrire notre viticulture au patrimoine national et prendre des mesures d’urgence pour aider les viticulteurs ». Samedi matin, elle a visité l’exploitation de son colistier Christophe Barthès, viticulteur à Trèbes. Celui-ci a rappelé que « les viticulteurs se lèvent le matin en sachant qu’ils vont perdre de l’argent » et d’ajouter nous sommes obliger de faire travailler nos femmes pour s’en sortir, c’est une sorte de prostitution ». Il s’est aussi insurgé contre « les retraites scandaleusement basses que touchent les veuves de paysans ».
Plus généralement, France Jamet a rappelé que le Languedoc-Roussillon était « champion de France du chômage » et « dernière région en matière de PIB ». « Notre liste est une liste de défense de la ruralité, avait auparavant souligné Robert Morio. C’est aussi une liste sans compromission, à l’inverse de l’UMP ». Et de rappeler « qu’aucun élu de l’UMP n’a pris la parole lors du débat sur l’identité nationale. Tout simplement parce qu’ils n’ont rien à proposer ».
Jean ANDURE, ancien maire d’Aigues Vives, viticulteur a été présenté à la presse, puisqu’il a accepté d’être le président du comité de soutien à la candidature de France JAMET pour les élections régionales des 14 et 21 mars 2010.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram