La seule opposition, c’est le Front National

La séance plénière du vendredi 23 juillet 2010 qui vient de s’achever a montré à quel point la seule opposition à la majorité de gauche dirigée par Georges Frêche, se composait uniquement des 10 élus du Front National.

Le Front National demande l'exonération du foncier non bâti pour les agriculteurs et les viticulteurs...

Sur la plupart des dossiers essentiels, que cela soit sur l’attribution de logements sociaux, sur la question de la préservation de la viticulture, sur le clientélisme frêchiste ou encore sur la sauvegarde mémorielle de l’Algérie française, seuls les défenseurs des Français d’abord derrière France Jamet ont su faire front ; l’UMP-Nouveau Centre se contentant de faire acte de présence.

A quelques occasions, lors de cette plénière, les propositions et argumentations du Front National ont mis le président Frêche sur la défensive, ce dernier allant même jusqu’à donner raison aux élus patriotes sur la question de la gestion catastrophique du port de Sète.

Désormais, seuls les élus du Front National incarnent en Languedoc-Roussillon la seule alternative crédible à la majorité socialo-communiste dirigée par l’autocratique président de région, pour la défense des languedociens et roussillonnais d’abord.

_________

Revue de presse

Frêche regrette Blanc (Midi Libre)

Dernière session du conseil régional du Languedoc-Roussillon avant la trêve estivale. Mais les élus du groupe UMP donnaient déjà l’impression… de ne plus être vraiment là. Très peu d’interventions à leur actif dans l’hémicycle, alors que la présence du divers gauche Georges Frêche sur le perchoir régional aurait pu aiguiser leur combativité.

Toujours convalescent, après son opération de la hanche, Georges Frêche était néanmoins très en forme, prêt à batailler avec l’opposition. Mais il n’eut pas l’occasion de croiser le fer. « Au moins, quand on avait Jacquou le croquant (référence à Jacques Blanc, l’ancien président UMP du conseil régional, NDLR), il se levait, il partait…. Vous êtes faignasses », leur lança-t-il.

Cela dit, pendant la session, l’UMP fit passer un communiqué dénonçant « le gâchis » causé par la fermeture d’Agropolis Museum à Montpellier, accusant la Région d’avoir laissé mourir ce musée. En fait, seul, le Front national attaqua presque tous les dossiers, allant même jusqu’à proposer d’« exonérer les viticulteurs et les agriculteurs du foncier non bâti », au moment de la présentation d’une motion en faveur de l’irrigation dans les vignes Vivement la rentrée ! [P. Bruynooghe]

Le coup de gueule de France Jamet (Revue de Presse / source Midi Libre)

Lors de la présentation, à Béziers, de la nouvelle campagne du Front National Jeunesse, « Ici c’est la France », France Jamet, conseillère régionale FN a poussé un coup de gueule contre la manière dont elle était traitée par ses collègues de l’hémicycle.
Balançant aussi sur l’absentéisme lors des commissions, sur le je m’en foutisme de ses collègues, plus pressés de déjeuner que de travailler, elle a épinglé la tenue de l’assemblée plénière du 18 juin.
Elle a mandaté un huissier de justice pour récupérer le verbatim de la séance et demandé au préfet de région qu’il défère devant le tribunal administratif les amendements qu’on lui aurait censurés ainsi que le règlement intérieur de l’assemblée qu’elle estime d’un « irrégularité grossière ».

source

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram