Intervention de France JAMET, Présidente des Elus du Groupe Front National à la Région refusant la nouvelle hausse sur le carburant / TIPP BORLOO (*) CR-10 13-289 :

« Vous nous demandez de voter ce rapport qui entraîne une douloureuse, une scandaleuse! augmentation du tarif de la TIPP régionale, c’est-à-dire de la part modulable que BORLOO, alors qu’il était encore ministre d’Etat a lâché aux collectivités régionales gérées par des exécutifs socialistes, conformément à l’article 94 de la Loi de Finances initiale pour 2010 du 30 décembre 2009…

Cette loi vous autorise à majorer le tarif de la TIPP dans les limites de 0,73 euros par Hectolitre pour le SP95, le SP98 et l’Ethanol 10 et de 1,35 euro par hectolitre pour le gazole.

Vous appliquez donc le quota maximum. Sans état d’âme.

Alors que le chômage augmente (quoiqu’en disent les dernières statistiques du pouvoir en place), alors que la situation économique de notre région s’aggrave, alors que l’inflation annuelle est de +2% et que la baisse du pouvoir d’achat de tous les Français est évidente, prégnante et dramatique, cette nouvelle taxe, assortie de la prochaine que vous nous soumettez dans le rapport 13.290,  va remettre gravement en cause l’équilibre budgétaire des ménages les plus modestes, des familles rurales, et de la classe moyenne qui s’effondre, après la mise en place de la 23 ème taxe Sarkozyste, (1 taxe par trimestre depuis son élection!) et après le dernier impôt levé sur le travail, instauré dans le cadre de la réforme sur la retraite, dont nous aurons à reparler bien plus tôt qu’on ne pense.

Vous emboîtez allègrement le pas à la politique gouvernementale de Sarkozy, ce qui prouve bien, s’il en était besoin, la coupable collusion et la complicité avérée du système UMPS que nous dénonçons chaque jour. Vous jouez ENSEMBLE contre les FRANCAIS.

On savait déjà que des conseillers généraux socialistes n’hésitaient pas à faire appel à «l’offre » du gouvernement appelant ces derniers à une cure d’austérité sur tout ce qui touche les compétences des conseils généraux : aide sociale, collèges, pompiers, routes, maisons de retraite… moyennant quoi, au nom du principe dit de « stabilisation », les plus zélés recevraient une petite gratification de quelques millions, … [voir communiqué de Presse de Marine Le Pen du 30 novembre 2010]

Aujourd’hui, c’est clair, vous faites le jeu et vous appliquez les règles de la politique gouvernementale inique, antisociale, et délétère de Sarkozy : les premières victimes encore une fois sont les plus indigents, les plus faibles et les plus nécessiteux…

Suivront les classes moyennes qui, de plus en plus, sont obligées d’aller habiter de plus en plus loin des bassins d’emplois, pour se loger à moindre coût. Ainsi, ils sont de plus en plus nombreux à fuir Montpellier et son agglomération, pour payer des loyers décents, au milieu des spéculations et des logements à loyers modérés qu’on leur refuse…

Dans une région rurale comme le Languedoc-Roussillon, on va essentiellement taxer les agriculteurs et les ruraux, tous ceux qui habitent dans des villages et des petites communes qui doivent obligatoirement utiliser un véhicule pour se déplacer, pour leurs courses, pour aller chez le médecin, au travail etc. … Car le maillage ferroviaire de ce début de siècle n’existe plus, et parce que le ticket de train à 1 euro, c’est même pas pour demain, et parce qu’il faut toujours que ce soit les mêmes qui payent… Avec le PS, comme avec l’Ump…

Les niches fiscales, les voitures électriques, l’exonération de la TIPP c’est pour les riches.

La vache à lait, la vache à traire, c’est la classe moyenne et ce sont les plus faibles. Ceux qui souffrent sans rien dire mais qui n’en peuvent plus et que vous faites crever.

Ce nouveau tarif d’imposition est non seulement odieux et injuste, mais il est dangereux et court à sa propre perte. Tanpis et tant mieux.

La preuve, c’est vous qui l’annoncez : « Entre 2001 et 2007, le produit de la TIPP n’a progressé en moyenne que de 1% par an. Depuis 2008, il est en diminution de 1% à 2% ». Trop d’impôt, tue l’impôt. CQFD.

C’est clair, cet instrument (hier) de liberté pour la majorité des Français qui est devenu avant tout aujourd’hui et surtout en Languedoc-Roussillon un outil incontournable pour le travail et la vie quotidienne, est en train de disparaître avec ses conducteurs et ses conductrices…

C’est bien fait pour vous. Mais c’est dramatique pour notre pays, nos compatriotes et ceux qui tentent encore de survivre ou de vivre décemment en Languedoc-Roussillon, pour ceux qui tentent encore de résister au sarkozysme.

Non seulement nous refusons solennellement de voter cette majoration de la TIPP et nous en appelons à tous ceux qui veulent faire un geste fort vers nos concitoyens et un geste encore plus fort envers Sarkozy et sa politique : REFUSER L’AUGMENTATION DE LA TIPP, C’EST RESISTER AVEC NOS COMPATRIOTES CONTRE LE SARKOZYSME ET SA POLITIQUE FISCALE…

Nous demandons que ce rapport soit amendé et que l’augmentation de la TIPP soit ainsi annulée. »

La majorité a voté d’une seule voix cette hausse,
Le groupe Nouveau Centre a voté cette hausse et l’élue des Pyrénées Orientales a même dit tout le bien qu’elle en pensait,
Le groupe UMP s’est abstenu… sur un projet de taxe proposé par SARKOZY et son gouvernement (?)

(*)La loi de finances 2010 permet aux régions d’élargir la fourchette des taux de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) afin de «financer les investissements du Grenelle de l’environnement». Après avoir supprimé l’autonomie financière et fiscale des régions et la taxe professionnelle, l’Etat veut les contraindre à accroître la fiscalité pétrolière pour financer les politiques qu’il ne peut plus assumer seul, comme les LGV…

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram