C’est la grande « vague bleu Marine »

Une révolution, une révolution pacifique, une révolution démocratique, une révolution patriotique…et en marche ! Elle a été possible grâce à vous.
C’est à vous tous qui avez porté vos suffrages sur les candidats du Front National au 1er et au 2ème tour que vont nos remerciements chaleureux et sincères.

Mais tout cela n’aurait pas été possible sans tous ces candidats, suppléants, et… militants tous bénévoles qui ont été sur le terrain, qui ont boîté, qui ont tracté sur les marchés, qui ont affiché, qui ont participé à nos réunions, qui ont diffusé et amplifié cette campagne, sans rien demander en retour sinon l’espoir d’une victoire et de voir aboutir un projet qui défende la France et les Français. A vous tous non seulement merci, mais bravo !

Chers Amis, même si l’UMPS a réussi à préserver ses sièges et, sans remords, occulter plus de 40% des Français qui s’étaient clairement exprimés pour le Front National, le Système a montré ses limites.

Cachés derrière le dogme des « valeurs républicaines », ils ont ainsi soigneusement dissimulé leurs propres turpitudes :  la corruption, les magouilles, les déficits, et le désir évident de continuer de « tambouiller » entre eux en toute impunité … Ils ont systématiquement refusé le débat et la confrontation des idées et de nos propositions, comme Monsieur DU PLAA sur Béziers 4 face à Guillaume VOUZELLAUD, ou dans le Gard, dans les Pyrénées Orientales, dans l’Aude, sur le littoral… Ils ont eu beau dos de dénoncer la jeunesse de nos candidats ou leur « manque de professionnalisme » ou encore le manque de moyens développés sur le terrain ! Il faut dire que « faire campagne sur le terrain » pour eux, c’est entretenir à longueur d’années et de mandats leurs associations, distribuer des subventions, ou des logements à certains plutôt qu’à d’autres…

De quel droit portent-ils tant de mépris à nos candidat ? Ces mères de famille, ces jeunes étudiants, ces chômeurs, … tous ces « Français – là » n’auraient pas le droit de se présenter à des élections, de s’exprimer en votre nom et de vous représenter dignement?

Cette campagne électorale n’a pas eu lieu. Elle était trop dangereuse pour l’UMPS. Il leur aurait fallu parler de leur bilan au terme de 30 ans de pouvoir que ce soit pour l’insécurité qui explose, l’immigration qu’ils ne maîtrisent plus, la casse sociale, la privation des services publics, le chômage, la chute du pouvoir d’achat, les humiliations quotidiennes faites à nos concitoyens,…Premiers payeurs, derniers servis.

Ce sont d’abord les électeurs trompés de l’Ump et trahis par Sarkozy qui nous ont rejoint. Et puis les électeurs « de gauche », qui savent désormais que nous sommes les seuls à nous battre sur le champ social. Autant dire que nos concitoyens nous rejoignent chaque jour plus nombreux et tous horizons.

Cette campagne nous a permis d’établir de nombreux contacts, beaucoup d’entre vous sont venus au-devant de nous, vous nous avez parlé, nous vous avons écoutés, nous nous sommes entendus :

Même si cela n’apparaît pas aussi clairement aujourd’hui en terme « d’élus », puisque le système UMPS s’est parfaitement défendu, qu’il a verrouillé, menacé, influencé, menti, triché …). Les résultats du 2ème tour sont sans appel :

– Les électeurs ont majoritairement exprimé leur désapprobation au système UMPS,
– Le Front National a gagné sur le terrain et dans les esprits,
– Vous avez été deux fois plus nombreux à nous rejoindre entre le 1er et le 2ème tour (40 à 45% environ)

– Demain, vous l’avez appelé de vos vœux, c’est la victoire de Marine à la Présidentielle que nous allons continuer de construire, avec un mouvement en ordre de marche, une présidente démocratiquement désignée, et un projet présidentiel juste, social et solidaire qui rende enfin la parole et le pouvoir aux Français… [France Jamet, Présidente des Elus FN au Conseil Régional Languedoc-Roussillon]

Défendons la République ! Votons FN!

Droit de réponse de Guillaume VOUZELLAUD, à la suite de l’article paru dans le quotidien Midi Libre, ce 25 mars 2011, dernier jour de campagne officielle et autorisée dans les médias, intitulé  « Un dernier meeting pour faire barrage contre le Front ». Des propos diffamants et mensongers sont tenus à son égard, des menaces sont faites aux électeurs républicains :

« Que le candidat de la gauche regrette de ne pas connaître le programme et les propositions du Front National dans le cadre de cette élection cantonale, tient au fait, je le rappelle, qu’il n’a jamais accepté de parler de son bilan ni de confronter nos arguments respectifs puisqu’il a systématiquement refusé les débats qui lui ont été proposés face à moi.

Oser dire que j’aurai [ quasiment traité Couderc de « collabo du FLN »] est diffamatoire. L’adjectif « quasiment » indique clairement que je ne l’ai pas dit. Placer « collabo du FLN » entre guillemets prête à penser que je l’aurai dit. C’est faux. Je réserverai sans doute une suite judiciaire à cette manœuvre pernicieuse.

Oser dire que « si le candidat FN est élu, le canton sera inévitablement pénalisé » est une véritable et grave atteinte à la démocratie.

Le candidat sortant menace purement et simplement les électeurs sur Béziers 4 de les sanctionner s’ils m’élisent. C’est une atteinte très grave à la Liberté (de choix), à l’Egalité (de tous les Français), et à la Fraternité (qui lie l’élu à tous ses administrés). L’esprit républicain dont il se gargarise à longueur de fausses déclarations ne semble pas vraiment l’habiter. Là encore, cette déclaration entache la sincérité du scrutin et est également passible de poursuites pénales.

Enfin, mon adversaire conclut que « Si Béziers devait être représenté au Conseil général par le FN, ce serait une tache qui ne s’enlèvera jamais ».

Cette déclaration antirépublicaine insulte les électeurs du 1er et du 2ème tour qui porteront leurs votes sur ma candidature. Elle est violente, scandaleuse et sectaire. Elle est indigne d’un candidat qui prétend être proche et à l’écoute, puisqu’il ne l’est en fait qu’à l’égard de ses seuls électeurs. Je la condamne formellement.

Si je suis élu, je défendrai tous les habitants du Canton Béziers 4, sans exclusive dans un véritable esprit républicain. » Guillaume VOUZELLAUD

Donnons leur une bonne leçon … de démocratie!

Communiqué de presse de Guillaume VOUZELLAUD
Candidat du 2ème tour à l’élection cantonale de BEZIERS 4

Le 20 mars 2011, dans l’Hérault, 48.458 ont voté PS, 17.702 ont voté UMP et… 40.495 électeurs ont choisi de voter pour le Front National.

Les élus en place de toute la classe politique refusent de respecter les règles démocratiques de notre pays. Les électeurs se sont prononcés et l’UMPS refuse de les entendre. Ils verrouillent tous leurs réseaux et leur système pour empêcher près de 40 % de nos compatriotes de s’exprimer et d’être dignement représentés.

Nous invitons le plus grand nombre de nos compatriotes à participer et soutenir cet élan qui dépasse les clivages et les systèmes politiques qui ne répondent plus aux attentes et aux préoccupations de nos concitoyens.

Notre mouvement est républicain. Il est en marche, il revendique la liberté de choisir dès maintenant entre le mondialisme et la nation, entre l’ultralibéralisme et la solidarité nationale et la sauvegarde de nos services publics. De la droite nationale jusqu’à la gauche patriote, pas une voix ne doit manquer pour nous permettre de rendre la parole au Peuple.

Donnez vous un élu qui ne pliera pas et vous respectera.

Les candidats FN présents au 2ème Tour :

Dans l’HERAULT :

Béziers 4: Guillaume VOUZELLAUD , avec un score historique ( 35,17% ) sera face  au candidat PS DUPLAA (27,6%)
Béziers 3 : Pascal LOUBET (33,93%) sera face au candidat PS VIDAL (33,85%)
Capestang : Mathieu ESTEYRIES (32,86%) sera face au candidat PS BADENAS (44,09%)
Lattes : Alain JAMET (26,87%) sera face au candidat (sans étiquette?) MEUNIER (32,58%)
Lunel : Joseph CASTANO (26,47%) sera face au candidat PS BARRAL (27,27%)
Ganges : Bernard JAMET (24,73%) sera face au candidat PS RIGAUD (43,19%)
Clermont l’Hérault : Julien RUCHE (22,88%) sera face au candidat PS CAZORLA (35,70%)
Montpellier 10 : Alain BERUET (22,71%) sera face à la candidate PS PETARD (31,69%)
Pézenas : François AMOROS (21,85%) sera face au candidat PS GUIRAUD (43,56%)
Montpellier 5 : Alexandra POUCET (21,79%) sera face au candidat PS BENEZIS (24,01%)
Montpellier 7 : Charles GALTIER (21,09%) sera face au candidat PS MARTIN (31,34%)

Servian : Louis LUCAS (27,44%) sera face au candidat PS CABANEL (47,83%)
… soit 10 cantons sur 24 où nous étions présents.

Tous les résultats globaux des cantons dans l’Hérault (Notons au passage que la Préfecture et son Préfet, Monsieur BALAND, ont cru judicieux et pertinent de choisir systématiquement la couleur noire pour représenter le Front National, d’autres options restaient possible selon les cas, le jaune, le violet, le beige, le taupe, le marron, l’orange, le bleu ciel, le gris, etc. ou bien sûr le Bleu MARINE! Gageons que ce mauvais et sinistre choix était fortuit) et par communes

Dans l’AUDE :

Carcassonne 1 Est : Robert Morio, Angélique Le Corre (sup.) ont réalisé 32,02%
– Carcassonne 2 Sud :
Grégory Guillaume, Françoise Thomas (sup.) ont réalisé 28,66%
Narbonne Est : Jean-Pierre Nadal, Chantal Poulin (sup.) ont réalisé 24,64%
Lézignan-Corbières : Philippe Olivier, Céline Jaune (sup.) ont réalisé 24,54%
–  Coursan : Gérard Desmoudt, Marion Cianchi(sup.) ont réalisé 26,62%
Pour en savoir plus sur les résultats audois (cliquer ici)

Sur 95 cantons renouvelables, le Front National se maintient dans 35 fiefs UMPS !

Revue de Presse :

– Midi Libre 34 : 14 finales pour le FN (V.Coste), 35 duels et des espoirs (P. Nappez),  Béziers : Front National en tête, socialiste en danger (Ph. Aymard), Béziers : La forte poussée du vote de l’exaspération (S. Guiraud), Duplaa peut-il compter sur le Ps ? (Haymard), Duel surprise Barral-Castano (C. Froelig) Alexandra Poucet monte au front (P. Guipponi), La Devèze, un grand désert électoral (Midi Libre Béziers), Le FN fait campagne dans les villages (P. Saliba), Mobilisation des artistes qui disent non au FN (-),

Midi Libre : 11. Robert Morio et le FN  évincent l’UMP ( A. Carrié),

Midi Libre : 30. Le FN frappe dans le Gard (A. Barbier), Duel inédit à Roquemaure (J.Noté)

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram