Avec Bourquin, l’UMPS en Région se porte bien !

Communiqué de presse de France Jamet, Présidente du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc Roussillon, Membre du Bureau Politique du Front National

La séance plénière de ce jour au Conseil régional a été l’occasion pour la majorité de Christian Bourquin d’affirmer une fois de plus son appartenance de fait à l’UMPS.

Pas un dossier débattu à cette occasion n’a échappé à cette logique de collusion idéologique et politique entre la majorité de Nicolas Sarkozy et celle du président de Région, ce dernier affirmant même hautement que cet état de fait découlait de « l’union dans la région » !

« J’ai l’impression que, socialiste, j’ai parfois le sentiment d’être plus libéral que les libéraux », a souligné le chef de file des socialistes, communistes et écologistes régionaux, avec un air ravi et sûr de lui-même.

Rendant un satisfecit aux banques, s’affichant ouvertement mondialiste, refusant d’attribuer gratuitement des ordinateurs aux apprentis, le pâle successeur de Georges Frêche a soutenu à maintes reprises le principe de baisse de la concurrence dans l’attribution de marchés publics au profit de l’augmentation des monopoles.

« C’est très straus-khanien, c’est très UMPS », lui a lancé France Jamet, ne perdant pas une occasion de le tacler, notamment dans la gestion de l’aéroport de Carcassonne où la majorité socialo-communiste-verte entend confier la gestion à un grand groupe mondialiste.

Une nouvelle fois, les élus du Front National à la Région furent les seuls à s’opposer à cette collusion UMP-PS-PC-Verts qui fait que le Languedoc Roussillon s’affiche désormais sur le triste podium de la pauvreté en France, l’Hérault étant même derrière la Seine-Saint-Denis. Lire les interventions de France Jamet

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram