Capharnaüm régional : Bourquin multiplie les incidents de séance

Communiqué de presse de France Jamet, présidente du groupe Front National au Conseil régional du Languedoc Roussillon, membre du Bureau politique du Front National

France Jamet, en séance plénière du Conseil régional

La séance plénière qui s’est tenue ce 27 mai 2011 a été l’occasion d’incidents de séance qui se sont multipliés, démontrant, s’il en était besoin, que la haute administration maîtrise de moins en moins bien ses fonctions d’exécutif.

Le Président de la Région Divers Gauche apparentés PS-PC-Verts, assumant toute honte bue son refus de soutenir directement les éleveurs victimes de la sécheresse (pour camoufler sans doute les faiblesses de sa gestion territoriale, comme cela fut démontré sur le Compte Administratif), le Président, donc, n’a pas trouvé mieux que de mélanger de façon totalement anarchique, l’ordre du jour. Plus personne ne semblait suivre dans l’hémicycle qui se clairsemait au fur et à mesure que les débats progressaient et que les heures passaient.

A plusieurs reprises, les élus de l’opposition frontiste, et en premier lieu France Jamet, présidente du groupe Front National en Région, ont tenté de faire rétablir l’ordre et respecter les règles d’assemblée.

Visiblement inspiré par ce désordre, le Président de région, appuyé par les élus communistes, s’est permis de lancer à l’intention de la Présidente du Groupe FN : « Madame Jamet, vous êtes indisciplinée » au milieu d’un capharnaüm sans égal.
Tant il est vrai que pour certains qui se revendiquaient hier encore « révolutionnaires », les responsabilités d’un(e) élu(e) d’opposition (ou pas) se cantonnent à mettre soigneusement le doigt sur la couture du pantalon et dire « amen » à toutes les décisions prises par un exécutif administratif qui règne sans partage.

A l’évidence, malgré toutes ses justifications désespérées et désespérantes, la politique ubuesque que l’on impose à nos compatriotes privilégie en tout premier lieu les intérêts particuliers de l’UmpS contre l’intérêt général et celui de nos concitoyens.
Lire les interventions de France Jamet

Hérault : hausse de 25,49% des infractions constatées

Communiqué de presse de Guillaume Vouzellaud, Membre du Bureau Politique du Front National, Secrétaire départemental FN de l’Hérault

Cette nuit entre 3 et 4 heures du matin à Montpellier, trois personnes, âgées de 20 à 26 ans, ont été violemment agressées à coups de couteau par un individu dont bien évidemment on ne connaît ni le nom, ni la profession. L’une des victimes, frappée en plein cœur, est entre la vie et la mort.

Guillaume Vouzellaud, Secrétaire départemental FN de l’Hérault et Membre du Bureau Politique du Front National, apporte, en son nom personnel et au nom du Front National, son soutien aux malheureuses victimes de cet acte barbare et s’insurge contre la nouvelle recrudescence de la violence dans l’Hérault.

En effet, les derniers chiffres publiés sur le site de la Préfecture de l’Hérault, pour les mois de janvier et de février 2011 comparés aux mêmes mois de l’année précédente, sont éloquents et consternants :

  • Pour les atteintes volontaires à l’intégrité physique, hausse de 18,33% en zone gendarmerie, de 3,99% en zone police, soit de 7,9% sur l’ensemble du département ;
  • Pour les escroqueries et infractions économiques, hausse de 16,6% dans l’Hérault ;
  • Pour les violences physiques crapuleuses, hausse de 23,81% en zone gendarmerie et de 7,69% en zone police ;
  • Pour la criminalité organisée, hausse de 13,79% en zone gendarmerie et 25,71% en zone police ;
  • Pour le trafic et la revente de stupéfiant la hausse est de 25% sur le département avec une hausse en zone police de 37,5% ;
  • Enfin, le total des infractions est en hausse de 25,49% dans l’Hérault.

A l’instar de Marine Le Pen, Présidente du Front National, le Secrétaire départemental de l’Hérault estime que « le niveau d’insécurité et de violence a franchi le seuil d’alerte dans notre pays. Le pouvoir sarkozyste est gravement coupable de n’avoir strictement rien fait contre les violences au-delà des mots et des discours sans lendemain. »

Guillaume Vouzellaud appelle donc l’ensemble de ses concitoyens héraultais à en tirer les conséquences immédiates, dès le premier tour de l’élection présidentielle, en sanctionnant le pouvoir en place depuis 10 ans tout en votant massivement pour la seule personnalité capable d’appliquer la tolérance zéro en matière d’insécurité : Marine Le Pen.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram