La Longue Marche à travers la France des Harkis et des Pieds-Noirs organisée par la Coordination nationale du mouvement de la résistance harkie est partie ce matin même de Montpellier (34) à 8h45, direction Lunel (34), première étape de cette mobilisation. Elle aboutira à Paris le 25 septembre, jour de l’Hommage aux Harkis, après 800 kilomètres et 34 haltes à travers la France.

Aux côtés des organisateurs, Hamid Gouraï et Zohra Benguerrah, on pouvait reconnaître, dès 7 heures devant la préfecture de L’Hérault, France Jamet, présidente du groupe FN à la Région Languedoc-Roussillon ainsi que Guillaume Vouzellaud, secrétaire départemental du FN 34, tous deux membres du Bureau politique du FN, venus encourager leurs compatriotes Harkis au moment du départ et pour soutenir les légitimes revendications qu’ils portent.

C’est vers 12 heures qu’aura lieu à Baillargues la pause-déjeuner avec un pique-nique champêtre afin que les marcheurs puissent se reposer un peu. Partis à une trentaine de volontaires de Montpellier, ils seront rejoints tout au long de leur périple par des centaines de Harkis et de Pieds-Noirs soucieux de faire respecter à Sarkozy sa parole*. Mais, de vous à moi, la parole d’un gaulliste est-elle encore fiable ?
___________

* En 2007 des paroles d’espoir ont été prononcées par Sarkozy, candidat à la présidence de la République :
« Si je suis élu président de la République, je veux reconnaitre officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre des Harkis et d’autres milliers de musulmans français qui lui avaient fait confiance, afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois » (31 mars 2007). Paroles vaines, hélas, comme bien des paroles de politiciens de droite comme de gauche !

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram