Inquiet ? Pas encore ! Robert Morio, le secrétaire départemental du Front national, à l’occasion d’un point presse, a brossé les grandes lignes du programme de Marine Le Pen pour la présidentielle de 2012. Mais c’est avant tout sur la collecte des cinq cents signatures de maires indispensables pour présenter sa candidature que les membres du Front national sont concentrés. « En 2002 nous avons recueilli 537 signatures ; en 2007, 513 ; on risque d’être à 499 en 2012 », confie Robert Morio, et d’ajouter : « Nous sommes en mode recherche ».

 

 

En ce qui concerne le programme, peu de surprises : le FN propose un septennat non renouvelable, la mise en place de référendums populaires pour le rétablissement de la peine de mort pour les crimes atroces, la proportionnelle pour toutes les élections, la création d’une commission d’application des peines . « Si quelqu’un est condamné par le peuple, il ne peut être libéré que par le peuple », affirme Robert Morio, en évoquant les libérations conditionnelles. Le FN prévoit d’augmenter le nombre de magistrats.

 

 

Côté économie, c’est sur un Etat fort que mise le Front national, avec une justice au niveau des échanges commerciaux, le développement des PME et PMI qui seront prioritaires sur les marchés publics, avec la fin des aides aux grands groupes, acheter Français pour les collectivités…

 

 

« C’est un projet qui s’oppose au manque d’idées du PS et dont l’UMP ne devrait pas manquer de s’inspirer », conclut Robert Morio.

 

 

Source

 

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram