Ils censurent la France

pour mieux la détruire !!

Une nation, c’est un ensemble de personnes qui ont, à travers les difficultés des jours et des années, choisi de rester ensemble, de vivre ensemble, utilisant la même langue, les mêmes modes de vie, les mêmes habitudes, les mêmes loisirs sportifs et culturels.

 

De toute évidence, ces caractères, ces comportements, ces préférences, sont le résultat d’un choix permanent. L’un des éléments de ce choix et des motivations qui le précèdent et l’accompagnent, est constitué aussi par l’ensemble de souvenirs communs, agréables ou terribles, récents ou transmis par les parents, les aïeux, les évènements de l’activité artistique, l’Histoire. Les souvenirs et la remémoration d’un tel ensemble peuvent être désignés par l’expression générique  « la culture générale » du pays choisi par la nation.

 

     Car un pays, ce n’est pas seulement quelques arpents de terre : depuis la plus ancienne antiquité, des peuples entiers ont été déracinés, déportés, capturés et déplacés, mais ont gardé précieusement ce qui faisait d’eux une nation. Je ne citerai comme exemples que  la nation juive, déportée à Babylone par Nabuchodonosor bien avant notre ère, et la nation arménienne, l’une des plus anciennes nations chrétiennes, qui,  plus récemment, sont restées elles-mêmes malgré les vicissitudes que l’on sait.

 

 

      Or, danger sournois ! c’est précisément cette pérennité, cette continuité digne de tous les éloges, cette volonté diffuse mais réelle de partager un destin  tout en voulant rester soi-même, que certains de nos dirigeants actuels et nombre de candidats à leur succession, veulent effacer, dénaturer, NOUS faire oublier ! C’est cette persévérance, cette identité de volontés, que déjà du temps de l’Ermite Errant « ils » ont commencé à rogner sous des prétextes humanitaires fallacieux, remplaçant les droits du sang versé, des efforts continus au long des ans, par un pseudo-droit du hasard du sol. Pseudo-droit aléatoire, droit des naissances au hasard, droit des individus non invités, naissances par vols charters, ou droit des conquêtes sournoises et lentes sous le couvert d’une hospitalité qu’ils refuseraient avec indignation d’exercer si seulement ils devaient accueillir chez eux (derrière leur porte bien verrouillée et gardée) toute cette « misère du monde ».  Ainsi, comme une poule pond ses œufs au hasard de la basse-cour, pof ! Voilà un rejeton qui se retrouve aussi Français qu’un Bara, qu’un Viala, qu’un Jean Moulin !!! Mais peut-être ce ne serait pas aussi aléatoire que l’on peut croire ! Certain étranger, que j’ai bien connu, quoique né à Paris, n’était devenu Français que parce qu’il s’est porté volontaire en 1914, s’est « farci » la prétendue « Der des der » jusqu’en 1918!

 

 

     Mais aujourd’hui, après avoir réduit l’Education nationale à n’être plus qu’une Instruction notoirement insuffisante (où ni la lecture, ni l’écriture, ni le calcul ne sont plus enseignés rationnellement), voilà que ces gens ont, en douce, pratiquement supprimé la culture générale… Mais voici qu’après en avoir éliminé l’enseignement au lycée, ils la rendent définitivement inutile, en la supprimant aussi du concours d’entrée à Sciences Politiques, l’une au moins de nos « grandes écoles », de celles où l’on prétend former nos futurs dirigeants – je n’ai pas dit   » nos futures « élites », qui sont supposées devenir les responsables, en tant que diplomates, de nos  destins, de nos vies et celles de nos enfants ! Sans avoir acquis les connaissances historiques indispensables en ce domaine !!! En d’autres termes, réduire non futurs dirigeants à n’être que de pauvres ignorants face aux diplomates étrangers, c’est, comme a dit un jour lointain l’un de nos vrais hommes d’Etat, reprenant une formule encore plus ancienne, « Ce n’est pas une faute, c’est un crime » !

 

     Et, face à de tels agissements criminels, une seule réplique s’impose, urgemment nécessaire,  indispensable : la légitime défense ; FAIRE FRONT !

L’écrieur du coeur

Mise au point du Front National – Canard siffleur : explication de texte

Communiqué de presse de Guillaume Vouzellaud, Conseiller Politique à la Chasse de Marine Le Pen, Président du Cercle National Chasse Pêche Environnement

 

Une incompréhension avec les sauvaginiers français, concernant le canard siffleur, est apparue lors d’une interview de Marine Le Pen sur Ornithomedia.com suite à une imprécision territoriale et il faut bien le dire à une exploitation éhontée de la part de quelques Umpistes qui trustent le pouvoir dans certaines Fédérations de chasse.

 

Ainsi que l’atteste la fiche du siffleur sur le site de l’Office National de la Chasse et de la faune Sauvage, « la population ouest-européenne, forte de 1,5 million d’oiseaux, est en augmentation alors que celle de souche méditerranéenne (300 000 oiseaux) accuse un déclin significatif ».

 

Il ne s’agissait donc pas d’interdire de tirer cette espèce en France, bien au contraire, mais de prendre les moyens nécessaires pour que les chasseurs méditerranéens, sauvaginiers à part entière, puissent continuer à chasser cet anatidé dans de bonnes conditions.

 

Le Front National rappelle que seule la protection du milieu sur l’ensemble du bassin méditerranéen (entretien des zones humides) sera en mesure de lutter efficacement contre ce déclin.

 

Quant aux donneurs de leçons de l’UMPS, les chasseurs français devraient se souvenir que ce sont les mêmes qui nous ont soumis depuis 1979 (Directives oiseaux) aux diktats européens mettant en péril notre activité cynégétique.

 

Tel qu’en témoigne son projet politique, seule Marine Le Pen défend concrètement, sincèrement et de façon cohérente, la ruralité, la chasse, notre patrimoine et nos traditions.

 

Pour le renouveau de la chasse populaire, le 22 avril, chasseurs défendez-vous, votez Marine !

 

France Jamet invité du journal de FranceBleu Hérault

France Jamet, Conseillère Régionale du Languedoc-Roussillon et Présidente du Groupe FN 34 était l’invité de France Bleu Hérault au journal du matin ce vendredi 24 février.

[audio:http://francejamet.fr/son/Francebleu_herault_24_02_12.mp3]
.

Retrait de Frédéric Nihous : Guillaume Vouzellaud s’adresse aux maires ayant présenté un candidat CPNT

Lettre de Guillaume Vouzellaud, Président du Cercle National Chasse Pêche Nature Environnement – http://cncpe.fr/, Conseiller politique à la Chasse de Marine Le Pen, adressée aux maires ayant présenté un candidat CPNT à l’élection présidentielle

 

Monsieur le Maire,

 

Vous aviez apporté votre parrainage administratif à Jean Saint-Josse en 2002 ou à Frédéric Nihous en 2007 ou vous apprêtiez-vous à le refaire en 2012 afin qu’il puisse être candidat à la prochaine élection présidentielle. Mais celui-ci vient de baisser les bras.

 

Au-delà de vos convictions personnelles, vous pensiez, à juste titre, que Frédéric Nihous devait pouvoir participer, avec d’autres, au débat démocratique précédant ce scrutin déterminant pour la vie politique de notre pays. Cependant, avec ce retrait comme avec ceux de Jean-Pierre Chevènement, de Christine Boutin et de Hervé Morin, vous constatez que tout est mis en œuvre pour restreindre le choix proposé à nos concitoyens. Le pluralisme politique est donc en danger !

 

Plus grave pour le monde rural, il semble que ce candidat malheureux de CPNT n’ait servi que de « rabatteur » pour le candidat de l’UMP en apportant son entier soutien à Nicolas Sarkozy, véritable fossoyeur de la ruralité, des services publiques dans nos campagnes, de la libre administration des collectivités territoriales… La ruralité, pour l’UMP, c’est la France morte !

 

Parmi les candidats restant en lice, l’un d’entre eux recueille dans une étude récente du CEVIPOF diffusée par l’IFOP 24% des intentions de votes au premier tour chez les ruraux, 25% chez les chasseurs et 38% chez les chasseurs ruraux. Aussi, l’absence de Marine Le Pen à cette élection, pour une raison purement administrative, serait un déni démocratique et un coup dur porté de nouveau à nos campagnes. La légitimité du président élu, quel qu’il soit, en serait entamée. L’image de la France en serait entachée.

 

C’est pourquoi en tant que Conseiller politique à la Chasse de Marine Le Pen, mais aussi en tant qu’armurier professionnel depuis trois générations, je prends la liberté de vous demander d’apporter votre parrainage administratif à Marine Le Pen. Comme vous le savez, en aucun cas, il ne s’agit d’un soutien politique comme vient de le rappeler le Conseil Constitutionnel.

 

En espérant pouvoir compter sur votre concours pour que les Français puissent voter en toute liberté afin de défendre notre ruralité, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération distinguée.

 

Guillaume Vouzellaud

Louis Aliot invité de France Bleu Roussillon

Louis Aliot, vice-président du Front National, porte-parole et Directeur de la campagne de Marine Le Pen chargé du Pôle Rassemblement national, est l’invité de France Bleu Roussillon.

 

[audio:http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2012/02/Louis-Aliot-FranceBleu-LR200212.mp3]
.
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram