Marine Le Pen est venue entendre et soutenir nos pêcheurs à Sète

Marine Le Pen, France Jamet Présidente des élus Fn au Conseil régional et Alain Jamet, 1er Vice-Président du Front National

 

Ce 15 mars 2012 , au plus fort de la crise qui secouait la pêche en Méditerranée, Marine Le Pen, petite fille de pêcheur, est venue écouter les revendications de nos pêcheurs. 

 

Depuis plusieurs semaines, les patrons de chalutiers et les marins-pêcheurs méditerranéens manifestaient leur mécontentement et ont plusieurs fois  « interpellé » le président-candidat. En vain.

 

Ils réclamaient notamment l’arrêt du remboursement des aides du fonds de prévention des aléas à la pêche (FPAP) rendue plus difficile encore par la flambée du gazole et la pénurie de la ressource halieutique.

 

Ils demandaient aussi qu’un allongement des arrêts temporaires (biologiques) leur soit accordé et que le gouvernement reconnaisse qu’ils n’étaient en rien responsable de la pollution qui décime les poissons bleus.

 

Pour être enfin entendus, après avoir engagé un blocus des ports de la Méditerranée, le prud’homme major, Pierre d’Acunto avait même entamé une grève de la faim.

 

Marine Le Pen a été la seule à demander à les rencontrer et à les écouter.

 

Elle leur a aussi donné sa vision de la pêche professionnelle et de tous les métiers de la mer sacrifiés par la politique de Bruxelles avec l’accord de l’Umps! 

 

Marine Le Pen a ainsi dénoncé l’attitude du gouvernement qui, se réfugiant derrière la « volonté » de Bruxelles, renonçait à soutenir nos pêcheurs. Ces excuses sont « trop faciles ». La baisse du prix du carburant pour les pêcheurs procède d’une « volonté politique » de nos gouvernants.

 

La pêche étant d’un intérêt vital pour notre pays, nous avons le droit de ne pas nous soumettre à ces technocrates qui ont décidé de les condamner.

 

Marine Le Pen : « On a beaucoup menti aux Français« 

 

Elle a continué en déclarant :

 

Je prends l’engagement de tenir tête à Bruxelles.

 

La pêche étant vitale pour nous, aucun quota ne nous sera imposé qui aille à l’encontre de nos intérêts nationaux.

 

Nous n’abandonnerons pas nos pêcheurs qui font un métier extrêmement difficile et qui sont aujourd’hui payés en-deçà du RSA.

 

Au-delà de la baisse de 20% sur la TIPP appliquée sur l’ensemble du territoire à l’ensemble des Français, l’effort national sera renforcé pour la pêche a-t-elle garanti.

 

Conscients  que la France représente la 2ème puissance maritime du monde que l’on peut légitimement considérer comme « l’Or bleu » français, Marine Le Pen s’est engagée à appliquer une politique stratégique maritime à la hauteur de nos immenses capacités et de nos ressources, de nos espérances et de la France.

 

Déclaration de Marine Le Pen à nos pêcheurs de la Méditerranée : « L’Umps, l’Union Européenne et Bruxelles vous ont condamnés à la double peine » [Enregistrement, cliquez ci-dessous]

[audio:http://www.francejamet.fr/son/marine-sete-pecheus-condannes-double-peine.mp3]

 

Tous les représentants des métiers de la pêche, de la mer et de l'ostréiculture étaient présents.

 

 

 

Conférence de presse des Pêcheurs de la Méditerranée, emmenés par Monsieur D’Acunto, 1er Prud’homme à Sète, avec Marine Le Pen [Enregistrement, cliquez ci-dessous]:

[audio:http://www.francejamet.fr/son/marine-sete-conference-de-presse.mp3]

 

Tous les représentants des métiers de la pêche, de la mer et de  l’ostréiculture étaient là. Messieurs Pierre D’Acunot, 1er prud’hommes, Pascal Germa, patron pêcheur,  Raphael Scannapieco, armateur sétois de thoniers, Gaëtan, Bruno et Sauveur  Ligori, patrons-pêcheurs à Sète, Alain Rico,  pêcheur à Port-Saint-Louis du Rhône, Robert Aversa, patron pêcheur, Bernard Perez, président de la CLPMEM de Port Vendres, Jean-Marie Nocca, armateur, M. Talano et Ghislain Sabatier, pêcheur, et un représentant des ostréiculteurs…

 

 

 

Reçus à Paris par les directeurs de cabinet de M. Sarkozy et Lemaire, ce 21 mars 2012, les pêcheurs sont restés dans un flou obscur.

Le gouvernement s’est retranché derrière les directives de Bruxelles qui interdisent les aides de minimis, les aides au remboursement des aides au gazole (FPAP). Les exonérations de charges salariales étant dérisoires, les extensions d’arrêts temporaires mis sur le compte des régions, …

« L’Etat sera garant auprès des banques » a certifié le député Ump (car l’essentiel c’est bien de préserver les banques pour l’UMPS?)

 

Il est clairement apparu que l’Etat n’entendait rien faire pour sauver nos pêcheurs et pour dire non à Bruxelles.

 

« Un enterrement de 1ère classe » regrettait Monsieur D’Acunto.

 

Marine Le Pen s’est engagée  (page 13)

La pêche professionnelle étant vitale pour l’équilibre de notre littoral, elle a proposé une gestion responsable des ressources halieutiques, tout à fait compatible avec la préservation de notre flotte de pêche.

 

La politique commune de la pêche négociée avec l’Union Européenne étant préjudiciable à la pêche française, un système basé sur la saisonnalité et la sélection des modes de capture sera instauré, plus simple à mettre en oeuvre et à faire évoluer, mais surtout moins contraignant pour les marins-pêcheurs.

 

Enfin, un ministère de la Mer sera créé qui mettra en oeuvre une véritable politique de valorisation de nos ressources maritimes (halieutiques, énergétiques, minérales, …)

 

Les travailleurs de la mer et de nos lagunes seront réintégrés dans leurs droits, remis à l’honneur et respectés.

Montpellier : Marine Le Pen défend les paysans et la ruralité au Congrès de la FNSEA au Corum de Montpellier

Marine Le Pen est intervenu ce  jeudi 29 mars 2012 lors du Congrès de la FNSEA au Corum de Montpellier.

La candidate à l’élection présidentielle était accompagnée par Alain Jamet, 1er vice-président du FN en charge de la Mémoire nationale, par France Jamet, conseiller politique à l’Aménagement du territoire et par Guillaume Vouzellaud, conseiller politique à la Chasse et rapporteur à la Ruralité.

Mieux qu’un résumé écrit, écoutez son intervention :

[audio:http://francejamet.fr/son/FNSEA-2012.mp3]

 

 

 

 

 

 

Marine Le Pen, candidate pour la défense de la France et de tous les Français à l’élection présidentielle de 2012, a répondu sans détour à Xavier Beulin président du syndicat. Elle s’est parfaitement démarquée des discours euro-mondialistes de Sarkozy et Hollande :

« Monsieur Beulin, quand vous invitez des candidats à l’élection présidentielle ne leur servez pas cette prose de mauvais lobbyiste : vous êtes favorable aux OGM, vous espérez augmenter vos marges en les imposants aux Français, c’est votre droit mais le mieux c’est de faire comme je le fais moi-même et d’oser le dire franchement ! »

 

 

 

 

 

 

 

Ephéméride du 28 mars 2012

Aujourd’hui, sur les bords de la Méditerranée, …

 

Du côté de Sète, quelques belles effigies sur les panneaux d’affichage libre sont apparues, au petit matin, grâce à Morgane, Florence, Olivier, Anthony et Romain. Bravo les jeunes!

 

 

Au grand matin, sur le marché des Halles centrales,
toujours à Sète,
France Jamet, Morgan Vivot, Jean-Claude Cuaz,
Mathieu, Béatrix, Francine,
Didier, Nicolas et Christian…
sont allés au-devant de nos compatriotes
pour leur présenter le projet de Marine Le Pen
pour la France et les Français.

 

L’accueil a été encore une fois particulièrement chaleureux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Info Presse :

En France, qui demeure le deuxième vignoble de la communauté européenne en surface (857.000 ha), le Languedoc-Roussillon est la région la plus touchée par la politique européenne agricole (15.882 ha, plus de 70% des arrachages). En tout ce sont près de 6% du vignoble Languedoc-Roussillon qui ont ainsi disparu pour un dédommagement qui a approché les 104 millions d’euros.

 

Marine Le Pen, dans son Projet pour la France et les Français, page 13, s’engage :

 

La France abandonnera la PAC (Politique Agricole Commune) au bénéfice de la PAF (Politique Agricole Française) permettant un développement stratégique plus justement réparti entre petites et grosses structures agricoles, permettant surtout de préserver notre patrimoine et nos terroirs.

 

Actuellement, la France contribue de 20 milliards d’euros à l’Union européenne et n’en « récupère » que 13 milliards dans le cadre de la Pac.

La France adoptera une politique agricole nationale ambitieuse financée par la réduction de sa contribution globale au budget européen, dans le cadre de la renégociation des traités européens qui sera entreprise dès 2012…

Montpellier : Marine Le Pen défend les paysans et la ruralité

Communiqué de presse du Front National de l’Hérault

 

 

Marine Le Pen interviendra jeudi 29 mars 2012 à 12h30 lors du Congrès de la FNSEA au Corum à Montpellier.

 

 

La candidate à l’élection présidentielle sera accompagnée par Louis Aliot, vice-président FN en charge du projet présidentiel, par Jean-Michel Dubois, conseiller politique à l’Outre-Mer, par Alain Jamet, 1er vice-président du FN en charge de la Mémoire nationale, par France Jamet, conseiller politique à l’aménagement du territoire, par Philippe Loiseau, conseiller politique à l’agriculture et par Guillaume Vouzellaud, conseiller politique à la chasse et rapporteur à la ruralité.

 

 

Les Languedociens et Roussillonnais noteront, avec fierté, que la délégation du Front National conduite par Marine Le Pen ne compte pas moins de quatre régionaux sur six.

Ephéméride du 26 mars 2012 (J-27)

Ce lundi, en ouvrant notre quotidien régional, on peut lire dans la rubrique « VU DE… » que :

 

« Le secrétaire d’Etat aux anciens combattants de Monsieur Sarkozy, président depuis 5 ans, candidat depuis peu, a promis « une augmentation de 35% de l’allocation des anciens combattants  (…) « le fond de commerce de l’UMP» (sic)…
On est en droit de se demander qui se moque t’on !

 

Quand on sait que le budget affecté aux anciens combattants avait déjà diminué de 35% en 10 ans,

Quand on sait que cette allocation représente environ 50 €  à 55  € par mois et que le nombre d’ayants-droit  diminue chaque année de 22%,

 

Et quand on sait que les étrangers n’ayant pas travaillé ni cotisé en France ont droit au minimum vieillesse (ASPA) d’un montant de 754 € par mois !

 

Et quand on sait que l’UMPS a subventionné un colloque du FLN glorifiant le nationalisme algérien durant la guerre d’Algérie à Nîmes les 10 et 11 mars !

 

On mesure le peu de cas que l’UMP fait de ceux qui se sont battus pour notre pays et nos libertés.

 

Marine Le Pen s’engage (page 9) :

 

Au-delà de la légitime revalorisation des allocations aux anciens combattants, elle appliquera  le principe d’égalité républicaine dans la reconnaissance et le traitement de tous les anciens combattants de toutes les guerres et pupilles de la Nation.

 

La France témoignera également de sa reconnaissance à l’égard des rapatriés ainsi que des harkis et de leurs familles, en rappelant les services que ceux-ci ont rendu à notre pays et en réglant définitivement les indemnités dues.

 

Les étrangers qui n’ont pas travaillé ni cotisé en France pendant au moins dix ans n’auront pas droit à l’Allocation de Solidarité pour les Personnes Agées.

 

Notre solidarité ira prioritairement à nos compatriotes.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram