Lettre ouverte de Constance Calandri, candidate FN  aux législatives 2012, aux habitants de la 5e circonscription de l’Hérault

 

 

Chers amis, chers compatriotes, 

 

 

je tiens à vous remercier chaleureusement de m’avoir accordé votre confiance lors de ces élections législatives. En effet, grâce à vous le Rassemblement Bleu Marine a obtenu 22,44% au premier tour et 38,59% au second tour soit une augmentation considérable de 16,15 points ! 

 

 

Et pourtant, nombreux sont ceux qui ont appelés à voter contre moi à la fin du premier tour : le Modem, le Front de Gauche, les verts ect… Seulement deux candidats se sont abstenus et n’ont pas appelés à voter pour Kléber Mesquida : celui de Debout la République et celle de l’UMP-Nouveau Centre,  confirmant ainsi une fois de plus que les politiques de Droite ne veulent absolument pas faire bouger les choses et préfèrent laisser le champ libre à la Gauche.

 

 

Malgré cela, vous, “les oubliés de l’Hérault”, vous avez montré par votre vote que le Front National est une véritable alternative pour les français. Certaines personnes de l’UMPS considèrent que le vote du Front National dans cette circonscription est un vote de révolte. Et bien je répond à ces personnes qu’ils n’ont rien compris ! les français des Hauts Cantons de l’Hérault ont adhéré au programme de Marine Le Pen pour l’élection présidentielle de 2012 la plaçant ainsi en deuxième position et ont réitéré leur vote aux élections législatives suivantes, cette fois-ci en me faisant confiance. 

 

 

Kléber Mesquida a été élu pour la troisième fois député de la 5e circonscription de l’Hérault. Une victoire vécue comme un échec et teintée d’amertume pour Monsieur Mesquida qui constate l’enracinement du Front National dans la ruralité héraultaise, ce qui apparemment le dérange fortement. Effectivement 19 631 voix en faveur de ma candidature à la députation et ça ne s’arrêtera pas là.   

 

 

Qu’on se le dise, je suis attachée à cette circonscription, je l’apprécie dans son ensemble et dans sa variété. J’ai eu la chance de rencontrer durant cette campagne des personnes accueillantes, chaleureuses, ouvertes mais il s’agit aussi de personnes qui souffrent de la gauche et de la droite depuis des années.

 

 

J’ai donc décidé de rester sur le terrain ! Que les autres partis politiques se rassurent, pas seulement pour les prochaines élections législatives. Je serai là toute l’année à l’écoute des citoyens mais aussi aux prochaines municipales et aux prochaines cantonales !

 

 

La 5e circonscription de l’Hérault peut compter sur moi et le Front National, nous avons les yeux grands ouverts sur ce qui s’y passe et nous ne manquerons pas de dénoncer certains agissements. 

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram