La mise en place de LoRdi était une promesse de campagne de la gauche socialo-verts-communistes lors des élections régionales. La gauche languedocienne n’étant pas à une gabegie de plus ou de moins, elle a souhaité acheter l’électorat avec l’argent public. Le principe retenu était la gratuité des ordinateurs remis aux lycéens. Les nombreuses annonces de vente de ces ordinateurs témoignent de la bêtise d’une telle politique, du peu de vision des élus socialistes alors que le groupe FN présidé par France Jamet (photo) avait dénoncé ce projet démagogique et coûteux (voir le communiqué de presse de France Jamet du 23 décembre 2011 et son article de janvier 2012). En effet, ce ne sont pas moins de 31.900 PC portables qui ont été distribués aux élèves de seconde en Languedoc Roussillon. Chaque ordinateur a coûté 496 euros. Mis en œuvre par la société gardoise RDI, associée à Dell et à Bull, LoRdi représente une charge financière totale pour la Région de 15,8 millions d’euros par an sur 3 ans. Soit 47,4 millions d’euros. L’opération doit se renouveler cette année.

 

_____

 

Un « business » parallèle s’est mis en place : témoignage de l’absurdité de cette politique paru dans Midi Libre

 

Certains lycéens essayent de revendre, sur des sites de petites annonces, les PC distribués gratuitement par la Région.

 

« Je vends cet ordinateur (…) car j’ai besoin d’argent. C’est un cadeau de la Région Languedoc Roussillon pour tous les lycéens en classe de seconde. Il est neuf, avec sa sacoche et son chargeur. »

 

La petite annonce a été publiée le 7 août dernier sur leboncoin.fr, un site d’annonces entre particuliers, par un jeune lycéen alésien. Sans malice à l’idée de revendre son “LoRdi”, l’ordinateur portable Dell mis à disposition de tous les lycéens de seconde par la Région depuis la dernière rentrée scolaire : »Ce n’est pas une très bonne machine, la batterie ne tient pas ».

 

Et il n’est pas le seul. Rien que sur leboncoin.fr, la totalité des 12 ordinateurs portables Dell Vostro V130 (le modèle de LoRdi) proposés dans l’Hexagone proviennent… de lycéens du Languedoc Roussillon. Sauf une, provenant de Castres (Tarn). Et la photographie réalisée par le vendeur montre… un logo LoRdi, parfaitement reconnaissable (ici).

 

Pour Maxime, un lycéen de Saint-Aunès (Hérault), ce n’est pas vraiment un scoop. « D’abord ce n’est pas une très bonne machine, le trackpad (pavé tactile) est buggé et la batterie ne tient pas longtemps. Ensuite, on ne peut quasiment pas s’en servir au lycée et il y a même certains profs qui y sont allergiques. Enfin, la plupart d’entre nous en avaient déjà un avant, bien meilleur. Alors, dans le meilleur des cas on l’a laissé dans sa boîte, et sinon on l’a déjà vendu ou donné à quelqu’un d’autre qui en avait besoin. » « On nous a distribué l’ordi sans nous demander notre avis ». Lire la suite  

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram