Les 150 euros de Christian Bourquin : Un geste « ripoublicain »

FJ Lez 01Communiqué de Presse de France Jamet, Présidente du Groupe des Elus FN au Conseil Régional Languedoc-Roussillon et Membre du Bureau Politique
 

Christian Bourquin, président socialiste de la Région Languedoc-Roussillon, en envoyant un chèque de 150 euros pour venir en aide à l’UMP a vraisemblablement réussi à se faire un gros coup de pub, éphémère certes mais efficace.

 

Ce « coup » de 150 € aura au moins prouvé qu’avec un peu de créativité et lorsqu’il s’agit de dépenser son propre argent, ce dernier a su faire mieux qu’il ne le fait à l’échelle régionale pour sa propre propagande avec 110 millions de budget « communication ».

 
Si la démarche semble stratégique enfin, elle n’est en tous les cas certainement pas républicaine. Elle tend à prouver encore une fois ce que le Front National dénonce à longueur de temps : la collusion entre l’UMP et le PS.

 

C’est le fameux système UMPS qui est en danger et dont il entend prolonger la survie… ou l’agonie. Sa démarche tend à exclure avant tout le Front National qui pourrait s’immiscer et faire sauter ce système UMPS.

 

Par ce geste « ripoublicain », il apparaît désormais clairement et aux yeux de tous que l’UMPS prépare ses prochaines échéances électorales 2014 et s’engage à former toutes les alliances possibles et nécessaires pour empêcher par tous les moyens la progression du Front National.

 

Elle se fera donc sans eux et avec tous les Français patriotes animés par l’intérêt général et non pas par les intérêts particuliers du système UMPS.

 

France Jamet
Présidente du Groupe FN des Elus de la Région Languedoc-Roussillon
Membre du Bureau Politique

Dégradations à la permanence, le FN Carcassonne dépose plainte

dépot de plainteCommuniqué de presse de Robert Morio, secrétaire départemental FN de l’Aude et conseiller régional de Languedoc-Roussillon

 

Il était prévisible que la Gauche, rageuse de perdre ses électeurs au profit du mouvement de Marine Le Pen allait  s’en prendre d’une manière désespérée au Front     National.

 

Ainsi cette semaine la permanence du Front National à Carcassonne a été vicitme de dégradation ( qui ont touché aussi les autres locataires de l’immeuble) puisque les tableaux électriques, qui se situent dans le couloir du rez de chaussée, ont été forcés et dégradés.

 

Depuis plusieurs semaines des responsables du PS local exitent les sots, en désignant le FN comme responsable dès qu’un militant de Gauche exprime son mécontentement d’avoir été trompé par François Hollande et son gouvernement socialiste.

 

Une plainte a été déposée au commissariat de Carcassonne.

Mes billets d’été (n°4)

Louis Aliot 4Par Louis Aliot, vice-président du Front National

 

Le tribunal de Perpignan vient encore d’être attaqué ! Une soixantaine de personnes qui attendaient la sortie de quatre condamnés à de la prison ferme pour des vols avec violence s’en sont pris aux forces de l’ordre qui tentaient d’évacuer les détenus.

 

Une situation déjà connue en octobre dernier lors d’un transfèrement, au cours duquel le portail du tribunal avait été enfoncé. Les syndicats de policiers s’alarment : « Nous ne pouvons que constater à nouveau que la sécurité des policiers n’est pas assurée, pas plus que ne l’est celle d’éventuels passants. Devons-nous attendre qu’un drame se produise pour qu’une décision soit prise ? » se disant « atterrés par le comportement inacceptable de ces jeunes voyous, prêts à en découdre pour soustraire leurs amis des mains de la justice, et par la violence des propos qui sont tenus envers les forces de l’ordre. »

 

Malheureusement si le diagnostic est réel parce que brutal et violent, les solutions proposées pour y faire face ne sont pas à la hauteur du problème. Les uns mettent en avant le manque de moyens. Certes. Les autres la construction d’un sas pour pouvoir extraire les condamnés… Pourquoi pas. Mais qui osera parler des vrais problèmes ! De la voyoucratie conquérante, de la drogue et des mannes financières qu’elle facilite, de l’immigration massive et de ses conséquences.

(suite…)

Languedoc-Roussillon (FN) : parution du n°4 de La lettre d’information de France Jamet

Editorial de France Jamet :

« Mille-feuille administratif : un gâteau bien indigeste pour le contribuable ! »

 

« Quand je veux enterrer un problème, je crée une commission ». Cette boutade attribuée à Georges Clemenceau est plus que jamais d’actualité. Dénoncée avant 2007 par Sarkozy mais pratiquée assidûment tout au long de son mandat, décriée en son temps par le candidat Hollande, l’énarque, depuis son arrivée à l’Elysée, n’a eu de cesse de créer lui aussi des quantités de « machins »…

 

Lire la suite en ICI

 

lettrefrance_juillet-1 lettrefrance_juillet-2

Eurostat donne raison au Front National : l’austérité fait exploser la dette

Marine Le Pen Oui la FranceCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

 

Les données publiées par l’institut européen des statistiques Eurostat mettent en lumière l’échec patent de la politique d’austérité pour réduire les dettes publiques et tenter de sauver un système européen en faillite.

 

Loin de régler la crise comme l’avait pourtant certifié la troïka européenne (UE, BCE, FMI), l’austérité à tout prix imposée aux pays de la zone euro s’est traduite par une augmentation importante de leurs dettes publiques.

 

L’Irlande, la Grèce, l’Espagne, le Portugal qui ont été tour à tour soumis à une cure drastique de restrictions budgétaires ont tous vu leur dette publique exploser. Dans tous ces pays, le dogmatisme européen et des choix irraisonnés ont contribué à aggraver la situation aussi bien économiquement que socialement. Entraînée par le gouvernement socialiste avec le soutien sans faille de l’UMP dans ce cauchemar social, la France doit en finir au plus vite avec cette folle politique qui ruine notre économie, tue l’emploi, et étrangle les classes moyennes et populaires.

 

Il est plus que temps de mettre un terme aux obsessions suicidaires de la caste euro-fanatisée, en utilisant les armes du redressement que sont une monnaie nationale, des frontières intelligentes face à la concurrence internationale déloyale et un État stratège au service du patriotisme économique.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram