Ce machin… qu’on appelle « la » réforme territoriale

FranceJamet IMG_5807_2_ppTribune de France Jamet, Présidente des élus du groupe Front National à la Région Languedoc-Roussillon dans « l’Accent du Sud »

 

La suspension des travaux du barrage de Sivens et la décision du Conseil Général du Tarn de « s’en remettre à l’Etat » démontrent, s’il en était besoin, l’échec de la décentralisation et l’inaptitude des collectivités territoriales à mener seules des projets stratégiques.

 

Seul l’Etat possède le poids politique et la légitimité nécessaire pour organiser de grands travaux.

 

La réforme territoriale engagée, sans l’avis du Peuple, la fusion de notre région avec Midi-Pyrénées, la mégapolisation de Montpellier notre capitale encore « régionale », sont de bien mauvais augure pour les jours à venir.

 

Ni l’exécutif régional, ni le Sénat, ni l’Assemblée Nationale, ni le Président de la République ne savent où ils vont. Quelles compétences ? Quelle efficacité ?

 

La super-région se disputera demain avec Toulouse et Montpellier pour avoir « la main » sur la « mobilité » et l’économie… dans des querelles interminables qui plomberont l’intérêt général, feront éclater nos territoires et sacraliseront des féodalités.

 

Pendant ce temps-là, la précarité, le chômage, la crise perdure en Languedoc-Roussillon et aucun politique ne semble vouloir s’en préoccuper.

 

Mais ce «machin » finira bien par appeler la révolte… Enfin.

 

 

Des mains d’argent et un coeur d’or

ManitasFrance Jamet et Louis Aliot s’associent à la douleur de la grande famille de Manitas de Plata qui vient de nous quitter.

 

« Petites mains d’argent », à l’image du héros de Tim Burton, n’a jamais rien sacrifié ni à sa passion ni à sa personnalité.

 

Il a, comme dans un conte de fée, « ouvert une porte sur le monde » à toute sa famille et ses amis.

 

Terriblement généreux, il s’attachait, hors des sentiers battus, à jouer bien sûr mais surtout à partager tout ce qu’il avait, sa vie, son talent, sa musique et son cœur avec ceux qu’il aimait.

 

Terriblement humain, cette star internationale qui a marqué nos générations, sans jamais renier ses racines, a toujours vécu , en Languedoc, entre Sète et La Grande Motte, toujours au bord d’un rivage, s’abandonnant à la solitude les yeux rivés sur la ligne bleue de l’horizon.

 

Grâce à Dieu et son talent, ce n’est pas seulement sa musique qui lui survivra, mais aussi le souvenir d’un homme au cœur d’or.

 

 

Communiqué de Presse de Louis Aliot (Vice-président du Front National) et France Jamet (Présidente du Groupe des Elus FN Conseil régional Languedoc-Roussillon)

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram