Compte administratif 2014 : « Donne-moi ta montre, je dirai l’heure »

IMG_5832_pp - copieTribune du groupe FN par France Jamet

 

Malgré un nouvel emprunt de 170 millions, la fiscalité ne cesse de s’alourdir – du double de l’inflation ;

Les charges de personnel (+3,1%) et de structure continuent d’augmenter en 2014 avec un parc de 175 voitures (sans compter celles des lycées) ;

Il en résulte une épargne nette en baisse de 7 millions d’euros et un endettement qui s’envole puisque l’encours a dépassé le milliard d’euros.

Ce sont donc les générations futures qui devront payer les pots cassés de cette gestion calamiteuse.

 

Malgré cela, Damien Alary, a le toupet de déclarer que la Région « donne » 65 millions € à nos concitoyens. Alors que dans les faits, avec la carte grise et la taxe sur les carburants portée au maximum par l’exécutif, c’est 151 millions € de pouvoir d’achat qu’il a ôté aux ménages les plus modestes et les familles rurales. Ces oubliés que seul défend le FN.

Pour le PS, c’est toujours la même rengaine : « Donne-moi ta montre, je te dirai l’heure ».

 

Résultat : Après 10 ans de pouvoir de gauche en Languedoc-Roussillon, notre Région est aujourd’hui l’une des plus pauvres du pays et la première de France en terme de chômage.

CA 2014 : « L’excellence » selon St-Alary, c’est 151 millions d’euros en moins pour le pouvoir d’achat

FN FranceJametPortrait Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente des élus du groupe FN à la Région Languedoc-Roussillon
 
 
Lors de la séance plénière du 10 avril 2015, le Front National est intervenu longuement sur le compte administratif 2014 et sur le rapport de la dette régionale.
 
 
Malgré un nouvel emprunt de 170 millions, la fiscalité ne cesse de s’alourdir – du double de l’inflation cette année ; Les charges de personnel et de structure continuent d’augmenter – près du triple de l’inflation en 2014 avec un parc de 175 voitures sans compter celles des lycées. Il en résulte un autofinancement net en baisse de 7 millions d’euros et un endettement qui s’envole !
Cerise sur le gâteau de la crise, l’encours a dépassé cette année la barre fatidique du milliard d’euros.
Ce sont donc les générations qui vont suivre qui paieront l’addition. Ce sont également les exécutifs suivants qui devront payer les pots cassés de cette gestion calamiteuse.
 
 
Enfin, le compte administratif constate que cette année, les habitants de notre Région, sans distinction de revenu mais plus particulièrement les ruraux (carte grise et TICPE portée au maximum oblige), ont perdu 151 millions d’euros de pouvoir d’achat de la seule responsabilité de la majorité socialo-communiste.
 
 
« L’excellence » selon l’exécutif socialiste, c’est qu’après 10 ans de pouvoir de gauche en Languedoc-Roussillon, notre Région est aujourd’hui l’une des plus pauvres du pays et la première de France en terme de chômage.
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram