Arrêtons Air Migrants!

louis-aliot2-300x150Communiqué de Louis Aliot tête de liste régionale en LRMP pour le FN-RBM.

 Par Air Migrant, il faut comprendre le transfert en avion privé, organisé par le gouvernement socialiste, des clandestins de Calais en région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, et en particulier en direction de Toulouse, Nîmes et Perpignan.

 

La destination choisie montre tout d’abord le mépris qu’a le gouvernement socialiste, dont Mme Delga est la représentante, pour notre région, bonne seulement à devenir le déversoir du trop-plein de migrants de Calais.

 

Il montre aussi l’impuissance de nos gouvernants et en particulier du Ministère de l’Intérieur à faire face à l’invasion migratoire que connaît notre pays dont témoigne le doublement du nombre de clandestins présents sur la jungle de Calais.

En effet, en toute logique, s’il restait une once d’autorité à Monsieur Cazeneuve ce n’est pas vers Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, mais vers leur pays d’origine que devraient être renvoyés les clandestins, seul véritable moyen de vider Calais.

 

 D’autant plus que sitôt arrivés chez nous, et rapidement libérés comme il se doit, la plupart remontent rapidement vers Calais.

Il témoigne également du profond mépris qu’a notre gouvernement pour nos concitoyens qui préfère « les autres plutôt que les nôtres ».
Alors même qu’il considère que les français sont bons à prendre davantage le bus, avec la suppression de lignes de train prévus, pour les migrants c’est l’avion privé qu’il faut utiliser au prix de 1,5 millions d’€ par an.

 

Il est temps de revenir à la raison, de réaffirmer l’autorité de l’Etat, de redevenir maître de notre politique migratoire, de préférer « les nôtre avant les autres ».
Pour y arriver, un seul vote aux élections régionales, le vote pour les candidats du Rassemblement Bleu Marine !

 

Louis Aliot

La Voix est Libre sur France 3 avec France Jamet

 « La Voix est libre », émission du samedi 24 octobre, préparée et animée par Stéphane Ratinaud avec :

 

– France Jamet (Front National, Présidente du Groupe des Elus FN au Conseil Régional Languedoc-Roussillon, élue municipale de Montpellier et de la Métropole),

 

– Stéphane Rossignol (UMP, Président du Groupe des Elus UMP au Conseil Régional Languedoc-Roussillon, maire de La Grande Motte),

– et Madame Nelly Frontanau (PS-PRG, élue au Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Présidente de Languedoc-Roussillon Aménagement, organisme satellite de la Région LR, attachée parlementaire du député Dumas PS, Directrice de cabinet du Groupe PS au Conseil Régional, ex-collaboratrice du groupe socialiste depuis 1999 au Conseil Régional…)

 


La voix est libre

DM3/Languedoc-Roussillon : les socialistes anticipent la défaite !

FranceJametMairie02RetailléCommuniqué de presse de France Jamet, présidente des élus du groupe Front National au conseil régional du Languedoc-Roussillon, membre du bureau politique du FN

 

Malgré la modicité de la décision modificative n° 3 (DM3) – 1,7% du budget – présentée ce matin en séance plénière du Conseil régional, elle révèle pourtant une gestion défaillante et un manque d’anticipation de la part de l’exécutif socialiste.

 

Elle reconnaît une nouvelle hausse du produit fiscal en raison de la politique voulue par les socialistes qui frappe les automobilistes et plus particulièrement les ruraux :

–         Majoration maximale de la part régionale des taxes sur les carburants (TICPE)

–         Augmentation de 69% de la taxe sur les cartes grises en 10 ans (26 euros en 2005 – 44€ en 2015).

 

Lors de cette réunion, France Jamet a dénoncé l’inégalité de traitement entre les habitants de Midi-Pyrénées (34€ par cheval fiscal) et de Languedoc-Roussillon (44€ par cheval fiscal). Elle a annoncé que le prochain exécutif régional dirigé par Louis Aliot va harmoniser la taxe sur les cartes grises en baissant de 10 euros celles du Languedoc-Roussillon par souci d’équité.

 

La DM3 entérine également un recours à l’emprunt de 198 M€, une baisse de 20 millions d’euros de l’autofinancement net et un endettement régional de plus d’un milliard (121% des recettes réelles annuelles). Ce sont les signes patents d’une mauvaise gestion.

 

France Jamet a regretté, dans un second temps, le manque de prévision concernant les crédits d’engagement sensés prévoir le financement des compétences obligatoires pour les 5 premiers mois de l’année 2016.

 

France Jamet dressa pour finir le bilan catastrophique des socialistes à la tête du Languedoc-Roussillon depuis 10 ans  :

–         Une région très endettée et fiscalement sur imposée ;

–         La dernière région de France pour l’intensité de la pauvreté ;

–         La dernière région de France pour le taux de chômage.

 

« Vous allez payer électoralement la facture en décembre prochain, avec en prime une défaite cuisante ici en Languedoc-Roussillon. »

 

Ecouter l’intervention (Cr Fj Dm3 15-10-23)

 

Non à « l’appel d’air » migratoire du PS

FranceJamet IMG_5807_2_ppCommuniqué de presse de France Jamet, présidente des élus du groupe Front National au conseil régional du Languedoc-Roussillon, membre du bureau politique du FN

 

Alors que le Languedoc-Roussillon est la dernière région de France pour le chômage (273 041 chômeurs) et qu’un habitant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté dans notre Région (540 000 personnes), Damien Alary vient d’annoncer ce jour en assemblée plénière du Conseil régional qu’il débloquait un fond de « 200 000 euros renouvelables » pour l’accueil « des migrants et des demandeurs d’asile » reconnaissant expressément le fait que les migrants ne sont pas des réfugiés politiques comme l’a rappelé la Cour des comptes pour 96% d’entre eux.

 

Bien que l’Etat socialiste ait annoncé déjà consacrer 24 millions d’euros supplémentaires pour l’accueil des migrants, bien que les migrants bénéficient déjà de l’Aide Médicale d’Etat (800 millions d’euros par an) comme du transport ferroviaire gratuit sur les lignes nationales, ce fond régional est destiné à les scolariser, les former, les loger et les transporter sur les lignes régionales, le tout gratuitement.

 

Cette proposition est évidemment scandaleuse à plus d’un titre :

–         au regard des moyens de notre Région qui supporte une dette régionale de plus d’un milliard d’euros (121% des recettes régionales annuelles) ;

–         au regard de l’inégalité de traitement qui existe bel et bien entre nos compatriotes du Languedoc-Roussillon et les migrants.

 

Pour France Jamet, « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Les élus du groupe FN/RBM s’opposent fermement à cette délibération.

 

Dès janvier, Louis Aliot abrogera ce dispositif « d’appel d’air » en ayant à cœur de défendre en priorité nos compatriotes, jeunes et vieux, en grande difficulté car pour Louis Aliot, « les nôtres doivent passer avant les autres ».

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram