L’ARS instille le poison au centre hospitalier de Millau pour mieux justifier les fermetures de demain !

Jean Guillaume REMISE_006Communiqué de Jean-Guillaume Remise, Au nom du groupe FN RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

La politique de restrictions budgétaires imposées par le ministère de la Santé bouscule l’égalité d’accès en matière d’offre médicale et met en péril notre système de santé. Cette entreprise de démantèlement des structures de taille moyenne au profit des CHU opérée par l’ARS (Agence Régionale de Santé) promet d’éloigner toujours plus les patients de leur centre de soins au nom d’une funeste notion de « rentabilité ».

Jean-Guillaume Remise souhaite alerter sur la suppression de huit lits à l’hôpital public de Millau et sur la fermeture des services d’hospitalisation (chirurgie) pour une durée de six semaines en juillet et août.

Plus grave encore, une menace de fermeture plane également sur la maternité de Millau qui en totalisant 296 naissances l’année dernière, n’atteint pas le seuil fatidique de 300 selon les critères de l’ARS pour lui permettre de maintenir son activité. Un déficit de 4 naissances seulement sur une année ne devrait pas conduire à la remise en question du maintien de structures médicales locales.

L’ARS en opérant ainsi, vient dire au centre hospitalier millavois que tout va bien se passer tout en lui administrant du curare ! C’est malhonnête ! C’est aussi faire fi de la situation géographique de ce centre hospitalier. Les éléments statistiques et chiffrés ne traduisent nullement la réalité d’un territoire.

Jean-Guillaume Remise a écrit à Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, et à Monique Cavalier, directrice de l’ARS Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, afin que soit confirmé le maintien d’activité de périnatalité du Centre Hospitalier de Millau avant le 28 mai mais aussi pour le maintien de l’activité du service de chirurgie durant la période estivale.

Au-delà du seul cas de la maternité de Millau, il faut que soit stoppée immédiatement cette politique de restriction budgétaire (encore 2 à 3 maternités seraient menacées de fermeture dans l’Aveyron) et de concentration de l’offre hospitalière dans les zones urbaines. Il ne sera pas accepté que des économies soient réalisées aux dépends de la santé de nos concitoyens et en niant la réalité territoriale qui voit souvent s’éloigner à plus d’une heure de route, l’offre médicale.

Nous croyons que le maintien ou la création des centres hospitaliers et médicaux polyvalents participent au bien-être des populations et donc à l’attractivité d’un territoire. Un meilleur maillage territorial en termes d’offre médicale ne saurait relever de la seule question de la rentabilité.

Edouard Ferrand et Philippe Loiseau en déplacement dans le Languedoc

Dans le cadre de leurs tournées en région, les députés français Edouard Ferrand et Philippe Loiseau, membres de la Commission Agriculture et développement rural au Parlement européen, se sont rendus dans l’Hérault et dans l’Aude, départements agricoles pour rencontrer les professionnels du secteur : chambre d’Agriculture, viticulteurs, producteurs de fruits et légumes et oléiculteurs.

Sécurité contre le terrorisme : Que fait Madame Delga ?

France JametCommuniqué de presse de France Jamet

Membre du Bureau Politique du FN

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

 

Suite aux attentats de Bruxelles, France Jamet et le groupe des élus Front National -Rassemblement Bleu Marine à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, tiennent à exprimer une nouvelle fois leur solidarité avec le peuple Belge et, plus largement, avec tous les peuples victimes des actes ignobles du terrorisme islamiste.

 

Alors que le gouvernement tergiverse depuis des mois sur la déchéance de nationalité et que l’Union Européenne veut imposer aux Français son coûteux, inefficace et dangereux PNR, que peut-on faire au niveau régional pour assurer la sécurité de nos concitoyens ?

 

Louis Aliot avait annoncé pendant sa campagne pour les élections régionales de décembre dernier qu’il mettrait en place un plan de sécurisation des réseaux de transports régionaux.

 

Mais depuis bientôt trois mois qu’elle est aux affaires, rien n’a été fait par la majorité socialiste de Madame Delga. Il est grand temps de prendre des mesures concrètes et efficaces pour dissuader tout terroriste potentiel de s’en prendre une nouvelle fois à nos compatriotes.

« Vin officiel » du Tour de France : Réactivité et efficacité du Front National

France JametCommuniqué de presse de France Jamet, Présidente du groupe FN RBM à la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Membre du Bureau Politique FN, Conseillère municipale de Montpellier

France Jamet et le groupe des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine se félicitent des premiers résultats de la mobilisation sur l’affaire du «vin officiel» du Tour de France.

En effet, Jean-Guillaume Remise, Vice-Président du groupe, avait lancé l’alerte sur le choix d’un vin chilien comme «vin officiel» de la course cycliste dès le 24 février. La semaine suivante, France Jamet avait écrit une lettre à l’ensemble des Maires des «villes-étapes» pour les inviter à faire pression sur l’ASO et Christian Prudhomme afin de les pousser à revoir leur copie. France Jamet est également intervenue au Conseil Municipal de Montpellier le 25 février face à un Philippe Saurel peu à l’écoute et a rencontré par la suite M. Despey (Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault) le 18 mars.

Cette affaire montre clairement la réactivité et l’efficacité des élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, au service de la population régionale et de la défense des intérêts de ses viticulteurs.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram