Le «Plan Marshall» de Carole Delga : une aubaine pour les travailleurs étrangers ?

00_france_jamet_frontnational_rbm

Communiqué de presse de France Jamet, membre du Bureau Politique du Front National, présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,

La directive des travailleurs détachés (plus 25% en un an et plus de 286 000 cas en 2015), imposée par l’Union Européenne, est une catastrophe pour nos artisans et nos salariés du BTP. Les fameux « plombiers polonais », « maçons portugais » et autres ouvriers roumains, non soumis à la même réglementation, font une concurrence déloyale aux travailleurs français. En région, ce phénomène est considérablement aggravé du fait des accords de « coopération transfrontalière » qui servent notamment à « favoriser les déplacements et la mobilité transfrontalière des personnes et des marchandises »…

Avec plus de 43 chantiers identifiés comme « susceptibles de recourir à des travailleurs détachés » début 2016, notre grande région est donc surexposée à tous les vents du dumping social. Les chiffres officiels comptent par exemple plus de 35 000 travailleurs détachés espagnols en 2015. Des sociétés comme « Terra Feduncis », implantée dans l’Hérault et le Gard, se sont ainsi spécialisées dans l’exploitation des travailleurs détachés pour baisser artificiellement les coûts de main d’œuvre, au mépris de la sécurité, du savoir-faire et du respect de l’Homme.

En région, le secteur clef du BTP représente 20% des entreprises et emploie environ 93 000 salariés. Or, sans patriotisme économique, ni dispositions de relocalisation de l’emploi, le «Plan Marshall» de Mme Delga occasionnera un effet d’aubaine propre à ruiner un peu plus vite les entreprises régionales du BTP. Ce n’est pas en donnant des millions d’euros à quelques sociétés peu scrupuleuses mais hélas toujours « mieux-disantes » pour la commande publique que nous relancerons l’économie régionale et soutiendrons ce secteur. Mme Delga devrait le savoir, ou alors elle nous trompe.

En conséquence, les élus du groupe FN/RBM à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées demandent expressément à Carole Delga d’introduire des clauses sociales et environnementales dans les cahiers des charges des marchés publics permettant d’en écarter toute entreprise susceptible d’utiliser des travailleurs détachés. C’est l’unique moyen pour que ces investissements profitent réellement aux entreprises de la région et à ses habitants.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram