Communiqué de presse d’Emmanuel Crenne

Conseiller régional FN RBM d’Occitanie

 

Je vous informe que j’ai cité Madame Carole Delga, Président du Conseil Régional d’Occitanie à comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour diffamation. En effet, lors de la séance plénière du Conseil Régional du 28 Novembre 2016, et alors que j’intervenais sur l’affaire AWF-Kader Arif en demandant à Madame Delga de mettre en place un système fiable de prévention des conflits d’intérêt, celle-ci s’est permise de m’attaquer personnellement en mettant en cause mon honneur et ma probité. Au cours de cette séance j’ai demandé un droit de réponse, comme le prévoit pourtant le règlement intérieur de l’assemblée, qui a été sèchement refusé.

Ce n’est pas la première fois que Madame Delga se permet d’attaquer les élus du Front National. Cet épisode scandaleux pour la démocratie est une étape de plus dans le processus de radicalisation de Madame Delga à la tête du Conseil Régional. Madame Delga à court d’arguments, refuse le débat démocratique et choisit l’escalade. En effet, lors de la séance de février qui a suivie, elle n’en est pas restée aux paroles : elle m’a agressé physiquement en m’arrachant mon micro lors de mon temps de parole, événements relayés par la presse nationale qui se traduiront par une convocation en justice prochaine.

Le Front National exige que Madame Delga respecte la démocratie et accepte enfin la contradiction avec le principal groupe d’opposition que nous sommes. Nos électeurs ne sont pas des sous-électeurs : leurs représentants doivent être respectés. Les violations de nos droits d’élus du peuple souverain seront systématiquement poursuivies devant la justice de la République.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram