Communiqué de presse de Jean-Luc YELMA

Secrétaire Départemental du Front National du Gers

Conseiller régional FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

C’est un nouvel élément qui vient alourdir le bilan déjà bien peu reluisant de Carole Delga en matière de respect de la démocratie. Après avoir fait voter, lors de la Commission Permanente du 14 avril 2016, les plafonds d’aides, à hauteur de 30 000 € en conversion et de 8 000 € en maintien, pour la campagne BIO 2016, la Présidente de Région a adressé, le 7 mars 2017, un étrange courrier aux acteurs de la filière BIO. Ce courrier annonce que les aides 2016 vont être largement rabotées par rapport à ce qui a été voté l’an dernier avec des plafonds réduits à 15 000 € pour la conversion et à 5 000 € pour le maintien.

 

De qui se moque-t-on ? Ce n’est pas la première fois que la majorité socialiste au pouvoir dans notre Région trahit les agriculteurs en ne respectant pas ses engagements. Déjà l’an dernier, les aides BIO pour 2015 avaient été plafonnées rétroactivement. Cela avait entraîné de nombreuses perturbations pour les trésoreries et investissements des exploitations. La réduction a posteriori des aides à la filière BIO semble être une constante de cette gauche déracinée.

 

Mais cette affaire pose également une autre question. Si Mme Delga a réussi à obtenir, depuis le début de son mandat, de multiples délégations de signature, elle n’est certainement pas autorisée à communiquer sur ce dossier avant que les élus se soient prononcés. Or, il s’avère que le dossier doit être examiné en Commission Permanente ce vendredi 24 mars 2017. Pourtant, Mme Delga a déjà envoyé un courrier le 7 mars ! Comment la Présidente de Région peut-elle annoncer une telle mesure sans attendre la décision des élus ? Serait-elle en train de bafouer toute forme de démocratie ?

 

Sur le fond du dossier, les agriculteurs interpellent la Région sur le règlement des aides BIO depuis plusieurs mois. A ce jour, les aides 2015 et 2016 n’ont toujours pas été soldées ! On parle même d’avances remboursables fin mars pour calmer les ayants droits ! Si nous laissons faire Mme Delga, elle ne se comportera plus en Présidente de Région mais bien en Impératrice d’Occitanie, sans aucun contrôle des élus de la République.

 

Les élus du groupe Front National s’insurgent devant cet état de fait et demande le retrait immédiat de la décision de modification des aides BIO 2016. Ils demandent aussi le règlement immédiat des aides au BIO de 2015 et 2016.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram