Aéroport Toulouse Blagnac : les actionnaires chinois se goinfrent !

 

Communiqué de presse de France Jamet

Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

C’est une histoire qui n’en finit plus. Depuis la privatisation partielle de l’aéroport Toulouse Blagnac par Emmanuel Macron, le groupe d’actionnaires chinois, qui tente sans arrêt de prendre le contrôle total de l’aéroport, en profite, avec la complicité active de l’Etat, pour en capter toutes ses ressources.

 

Après avoir ponctionné 15 000 000 € en 2016, ces nouveaux actionnaires chinois viennent même d’essayer de modifier la structure du Conseil de surveillance de l’aéroport. Avec le soutien scandaleux des représentants de l’Etat, ils ont réussi à faire main basse sur 1 500 000 € tout en récupérant, sans que personne ne s’y oppose, 100 % des bénéfices 2016, soit 5 800 000 €.

 

En fait, ils ont déjà réussi à capter 22 300 000 € en quelques mois. Voilà le résultat de la politique ultra-libérale de M. Macron. Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie refusent que les ressources de l’économie régionale et des infrastructures stratégiques servent à enrichir des prédateurs financiers étrangers sur le dos des contribuables régionaux !

Les grandes manœuvres de Carole Delga pour contrer le vote démocratique en Occitanie

Communiqué de presse de France Jamet

Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

Alors que le chômage affecte plus de 11,6% de la population active en Occitanie (650.970 personnes) et reste la 2ème région de France la plus touchée, Madame Delga, Présidente de la Région, consacre son temps à soutenir la candidate LR-UDI dans le Gard pour empêcher l’élection de Gilbert Collard et a tenté d’en faire de même à l’encontre de Louis Aliot dans les Pyrénées Orientales (en exigeant notamment le retrait des candidats En Marche).

Au lieu de s’occuper de la campagne électorale des législatives et d’entraver l’expression démocratique, Madame Delga serait bien inspirée de s’occuper des affaires régionales dont elle a obtenu la charge, en décembre 2016, à l’issue d’alliances et de mésalliances douloureuses et improductives dont nos compatriotes payent aujourd’hui le prix fort.

La gauche, grande donneuse de leçons, démontre ainsi son aversion à l’égard de la Démocratie quand elle ne la sert plus et que le Peuple change de camp.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram