Profiter des vacances d’été pour dissimuler ses méfaits aux Français : un grand classique de la politique politicienne. Le Conseil régional d’Occitanie n’est hélas pas en reste. La période estivale 2018 a été riche en scandales dont vous n’avez sans doute pas eu vent, puisque notre presse n’est plus libre !

L’été a d’abord été marqué par le scandale des explosions tarifaires des abonnements TER. Alors que Carole Delga a négocié péniblement et lamentablement pendant plus de 2 ans avec la SNCF pour aboutir à une soi-disant meilleure gestion du service public ferroviaire, près de 2 000 abonnés IllimiTER souffrent finalement d’augmentations allant jusqu’à près de 300%, comme nous l’avions pressenti et annoncé ! A titre d’exemple, le forfait Montpellier-Perpignan, qui coûtait 80€ avant la fusion des Régions, coûte désormais 267€. Où sont les économies promises ?

Nous avons également assisté cet été au grand retour de Mme Négrier. Condamnée par la justice en 2016 pour abus de confiance (avec une somme de 340 000€ en jeu), elle avait rendu sa vice-présidence suite à la mobilisation du groupe RN. Pourtant, début juillet, 2 ans après sa condamnation, elle représente la Région au Ministère du Travail à Paris. Pour Carole Delga, « l’exemplarité des élus » consiste donc à confier des délégations aux élus condamnés ? Si elle souhaitait que cela passe inaperçu, c’est raté !

Quant au fameux « Plan Marshall pour l’emploi » de Carole Delga, c’est un vrai naufrage. Derrière les belles promesses et la communication outrancière, la réalité est bien sombre : depuis qu’elle est au pouvoir, l’Occitanie compte 20 000 nouveaux demandeurs d’emploi, soit plus de 576 800 chômeurs (catégories A,B,C), et une augmentation de 3,5% sur la période contre 2,7% au niveau national. A périmètre identique, cette aggravation du chômage frappe particulièrement l’ancien Languedoc-Roussillon (+5,6%) laissé pour compte par Mme Delga. Ce plan « marche mal » (et non Marshall) est à ce jour son plus dramatique « raté » !

Entre-temps, la majorité continue de dilapider l’argent public au bénéfice des clandestins. La Gauche a encore donné près de 370 000€ pour l’accueil des migrants en Occitanie, sans opposition de la fausse « Droite », toujours muette.
Et comme aux yeux de Mme Delga l’on n’en fait jamais assez, cette dernière s’est ralliée à la proposition du communiste Jean-Claude Gayssot d’accueillir l’Aquarius et ses 177 clandestins au port de Sète !

Carole Delga veut faire de l’Occitanie un véritable eldorado de l’immigration illégale et un désert économique pour nos compatriotes…
Avez-vous voté aux dernières élections régionales ? Il paraît utile de voter aux prochaines.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram