Communiqué de presse des élus du groupe RN au Conseil régional d’Occitanie

La Cour des comptes publiait, ce mardi 24 septembre 2019, le deuxième fascicule de son rapport annuel sur les finances publiques locales.

Trois ans après la fusion des régions, imposée par les socialistes sous le mandat de François Hollande, le bilan est catastrophique. Loin des 10 milliards d’économies promis à l’époque, la Cour des comptes estime que les économies « ne sont pas au rendez-vous » et que la rationalisation est « largement inachevée », engendrant « des surcoûts importants » avec une explosion des dépenses de fonctionnement.

C’est exactement ce que le Rassemblement National avait prévu et ce dont il a prévenu. Cette fusion des régions, mise en œuvre dans la précipitation et sans préparation, ne pouvait entrainer, à court et moyen terme, qu’une augmentation des charges. Le Cour des Comptes donne une fois de plus raison au RN.

Au niveau régional également, la Cour des comptes fait les mêmes observations que les conseillers régionaux du Rassemblement National à propos des mauvaises orientations de la Région Occitanie sous la présidence de Carole Delga qu’ils dénoncent depuis le début du mandat. Ainsi, la Cour constate, comme les élus RN, la nocivité de l’augmentation des dépenses de fonctionnement (+ 11,7 %) et l’explosion de la dette (+ 27,7 %) ainsi que sur l’absurdité des surcoûts entrainés par la location du parc des expositions à Montpellier pour la tenue des Assemblées Plénières alors que le Conseil Régional possède un grand hémicycle à Toulouse facile à aménager.

Cependant, si la Cour des comptes relève que la Région Occitanie a mis en place un « groupe d’évaluation et de suivi du changement institutionnel », elle oublie de préciser que cette « Mission d’Information et d’Evaluation » (MIE) a été mise en place à la demande des élus RN, et qu’elle n’a malheureusement pu aboutir à des conclusions sérieuses puisqu’elle a été complètement verrouillée et détournée de ses objectifs initiaux par l’exécutif socialiste. Ce rapport de la Cour des comptes est donc particulièrement bienvenu.

Les conseillers régionaux RN d’Occitanie se félicitent que leurs analyses soient validées par la Cour des comptes, et continueront à proposer des sources d’économies véritables face au gaspillage d’argent public. Cela doit passer par une urgente rationalisation des dépenses, qui doivent se concentrer sur ce qui est vraiment utile à nos concitoyens, notamment au renforcement des échelons de proximité plus que jamais nécessaires que sont le département et la commune.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram