Une révolution, une révolution pacifique, une révolution démocratique, une révolution patriotique…et en marche ! Elle a été possible grâce à vous.
C’est à vous tous qui avez porté vos suffrages sur les candidats du Front National au 1er et au 2ème tour que vont nos remerciements chaleureux et sincères.

Mais tout cela n’aurait pas été possible sans tous ces candidats, suppléants, et… militants tous bénévoles qui ont été sur le terrain, qui ont boîté, qui ont tracté sur les marchés, qui ont affiché, qui ont participé à nos réunions, qui ont diffusé et amplifié cette campagne, sans rien demander en retour sinon l’espoir d’une victoire et de voir aboutir un projet qui défende la France et les Français. A vous tous non seulement merci, mais bravo !

Chers Amis, même si l’UMPS a réussi à préserver ses sièges et, sans remords, occulter plus de 40% des Français qui s’étaient clairement exprimés pour le Front National, le Système a montré ses limites.

Cachés derrière le dogme des « valeurs républicaines », ils ont ainsi soigneusement dissimulé leurs propres turpitudes :  la corruption, les magouilles, les déficits, et le désir évident de continuer de « tambouiller » entre eux en toute impunité … Ils ont systématiquement refusé le débat et la confrontation des idées et de nos propositions, comme Monsieur DU PLAA sur Béziers 4 face à Guillaume VOUZELLAUD, ou dans le Gard, dans les Pyrénées Orientales, dans l’Aude, sur le littoral… Ils ont eu beau dos de dénoncer la jeunesse de nos candidats ou leur « manque de professionnalisme » ou encore le manque de moyens développés sur le terrain ! Il faut dire que « faire campagne sur le terrain » pour eux, c’est entretenir à longueur d’années et de mandats leurs associations, distribuer des subventions, ou des logements à certains plutôt qu’à d’autres…

De quel droit portent-ils tant de mépris à nos candidat ? Ces mères de famille, ces jeunes étudiants, ces chômeurs, … tous ces « Français – là » n’auraient pas le droit de se présenter à des élections, de s’exprimer en votre nom et de vous représenter dignement?

Cette campagne électorale n’a pas eu lieu. Elle était trop dangereuse pour l’UMPS. Il leur aurait fallu parler de leur bilan au terme de 30 ans de pouvoir que ce soit pour l’insécurité qui explose, l’immigration qu’ils ne maîtrisent plus, la casse sociale, la privation des services publics, le chômage, la chute du pouvoir d’achat, les humiliations quotidiennes faites à nos concitoyens,…Premiers payeurs, derniers servis.

Ce sont d’abord les électeurs trompés de l’Ump et trahis par Sarkozy qui nous ont rejoint. Et puis les électeurs « de gauche », qui savent désormais que nous sommes les seuls à nous battre sur le champ social. Autant dire que nos concitoyens nous rejoignent chaque jour plus nombreux et tous horizons.

Cette campagne nous a permis d’établir de nombreux contacts, beaucoup d’entre vous sont venus au-devant de nous, vous nous avez parlé, nous vous avons écoutés, nous nous sommes entendus :

Même si cela n’apparaît pas aussi clairement aujourd’hui en terme « d’élus », puisque le système UMPS s’est parfaitement défendu, qu’il a verrouillé, menacé, influencé, menti, triché …). Les résultats du 2ème tour sont sans appel :

– Les électeurs ont majoritairement exprimé leur désapprobation au système UMPS,
– Le Front National a gagné sur le terrain et dans les esprits,
– Vous avez été deux fois plus nombreux à nous rejoindre entre le 1er et le 2ème tour (40 à 45% environ)

– Demain, vous l’avez appelé de vos vœux, c’est la victoire de Marine à la Présidentielle que nous allons continuer de construire, avec un mouvement en ordre de marche, une présidente démocratiquement désignée, et un projet présidentiel juste, social et solidaire qui rende enfin la parole et le pouvoir aux Français… [France Jamet, Présidente des Elus FN au Conseil Régional Languedoc-Roussillon]

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram