Le 3 juillet, environ 200 adhérents et sympathisants du FN30 se sont retrouvés à Aubais pour accueillir Louis Aliot sur le site de la manade « La Vidourlenque », dans un cadre bucolique des pâturages et de la garrigue. La famille Teyssier élève depuis plusieurs générations des taureaux et des chevaux de race camarguaise destinés à participer aux jeux taurins traditionnels dans les villages de Petite Camargue.

Outre France Jamet, présidente du groupe FN du Languedoc-Roussillon, on notait la présence d’Emile Cavasino du Vaucluse, Jean François Pardigon de Lozère, Guillaume Vouzellaud de l’Hérault et de Julien Sanchez conseiller régional.

Les jeunes taureaux ayant été marqués au fer de la manade, sous un soleil de plomb, les spectateurs se hâtèrent d’investir la buvette et ses frais ombrages avant que de s’attabler devant une succulente gardiane.

Vint ensuite le temps des interventions. La conseillère régionale Evelyne Ruty, épouse du secrétaire départemental, fit un rapide bilan de santé de la fédération en insistant sur l’intégration des nombreux nouveaux adhérents qui nous ont rejoints depuis le succès de la politique de dédiabolisation initiée par Marine, et qui nous a valu de quadrupler le nombre d’adhérents en un an.

S’ensuivit le discours prononcé par Louis Aliot qui détailla les grands axes de la prochaine campagne présidentielle et l’impérieuse unité derrière Marine. Louis dressa un tableau pessimiste de l’avenir proche de la France et exprima clairement sa conviction que le salut de notre pays ne pouvait plus venir que du programme du Front National

C’est néanmoins avec une ferveur renouvelée que l’assemblée entonna une Marseillaise que le chant des cigales ne parvint pas à éteindre.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram