Communiqué de Guillaume Vouzellaud, membre du Bureau politique du Front National, secrétaire départemental FN de l’Hérault

 

Pour Elie Aboud, futur ancien député UMP, laisser la voie libre au FN, c’est « bonjour les dégâts ».

 

Ce croyant non pratiquant de la politique française car, comme son maître, c’est un grand diseux mais un petit faiseux, oublie un peu vite que l’UMP est aux affaires depuis maintenant 10 ans et qu’elle est responsable de la situation catastrophique dans laquelle se retrouvent nos compatriotes.
– 10 ans de suppression de postes dans la fonction publique régalienne (Police – Justice – Armées) ;
– 10 ans de casse des services publics locaux (Education nationale – Poste – Transports – Santé) ;
– 10 ans de mauvaise gestion budgétaire, dont le principal artisan est Sarkozy, soit comme ministre du Budget (notamment sous Balladur), soit comme président de la République, qui a conduit notre pays à une dette publique abyssale ;
– 10 ans de reniement des valeurs morales, nationales et identitaires ;
– 10 ans de délocalisations et de non protection de nos emplois au profit d’une idéologie ultra-libérale et mondialiste ;
– 10 ans d’augmentation de l’immigration malgré une machine à faire des « Français de papier » qui tourne à plein régime ;
– 10 ans d’augmentation de la criminalité et de la délinquance notamment envers les personnes malgré un changement de règle pour le décompte des statistiques officielles ;
– 10 ans de hausse du chômage malgré, là aussi, un trucage des chiffres (le Biterrois étant la zone la plus touchée de France) ;
– 10 ans de hausse du nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté ;
– 10 ans de protection des plus riches avec une multiplication de niches fiscales injustifiées, des scandales financiers à répétition, d’imposition non progressive et de hausse du gaz, de l’électricité et des taxes sur le pétrole ;
– 10 ans de baisse récurrente du pouvoir d’achat pour les Français ;

 

Guillaume Vouzellaud rappelle, qu’au lieu de faire son travail de député à l’Assemblée nationale pour lequel il est indemnisé (faire la loi, contrôler l’exécutif et examiner l’emploi de l’argent public), Elie Aboud – il avoue même « être tous les jours sur le terrain électoral » – n’est obnubilé que par sa propre réélection et passe son temps à serrer des mains, couper des rubans ou manger des petits fours à Béziers au lieu d’être à Paris pour nous représenter.

 

Pour sortir la France et les Français de l’insécurité politique, économique et sociale dans laquelle l’UMP nous a plongés depuis 10 ans, Marine Le Pen prône le retour aux valeurs nationales et républicaines, la tolérance zéro en matière insécurité, le patriotisme économique et la préférence nationale pour les Français d’abord. S’il y a des dégâts aux prochaines élections, ce sera sans nul doute pour l’UMP comme ce fut le cas lors des dernières cantonales.

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram