louis-aliot2014Communiqué de presse Louis Aliot, Député français au Parlement européen, Tête de liste « Bleu Marine » pour la Région LR-MP

 

Comme France Jamet, présidente du groupe FN, le laissait entendre le 23 juillet 2015 lors de la séance plénière du Conseil régional, Damien Alary, président de la Région Languedoc-Roussillon, vient de perdre la seconde place du binôme avec la Toulousaine Delga tout juste après avoir perdu la bataille de la capitale régionale.

 

L’accord électoral entre les radicaux de gauche et les socialistes s’est fait une nouvelle fois sur le dos des Languedociens et des Roussillonnais. Il prévoit que la seconde place de la future région (première vice-présidence) ne soit plus réservée à Damien Alary, issu du Languedoc-Roussillon, mais à la ministre Sylvia Pinel, provenant comme la tête de liste de Midi-Pyrénées.

 

Outre le fait que se distribuer les places avant les élections est choquant aux yeux d’un électorat qui trime pour survivre, pour Louis Aliot, député français au Parlement européen et tête de liste « Bleu Marine » pour la Région, cette entente PS-PRG est déshonorante puisqu’elle programme, en réalité, la vassalisation du Languedoc-Roussillon.
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram