France JAMET

France JAMET

Présidente du groupe des élus Front National-Rassemblement Bleu Marine (RBM)

Depuis le 9 mai, le « processus de détermination » du nom de la région, mis en place de façon autocratique par Mme Delga, a débuté.

Nous avons condamné fermement l’absence de démocratie de cette procédure verrouillée qui prive nos concitoyens d’un référendum digne de ce nom respectant leurs droits et leur liberté.

Choisir un nom pour Notre Région s’avère évidemment difficile au regard de la diversité de nos terroirs et tenant l’artificialité de cette fusion.

Car cette réforme au fond n’a qu’un seul but que nous avons toujours dénoncé:

– Diluer l’unité nationale en créant des hyper-régions amenées à faire émerger leur triptyque idéologique: Intercommunalités-Régions-Union Européenne. Nous LA NOUVELLE ASSEMBLÉE Journal de la nouvelle Région

– Mai/juin 2016 17 défendons un idéal patriote basé sur l’édifice Communes-Départements-Etat, plus démocratique et plus efficace.

Quant à la forme de ce « processus de détermination », Mme Carole Delga et M. Onesta ont choisi:

– d’écarter tous les groupes d’opposition du « Comité du nom » ;

– de les informer par voie de presse et hors délais sur la procédure délibérative;

– de permettre à n’importe qui de voter par internet ou par voie postale sans garantir la fiabilité et la sincérité de cette « consultation » qui s’apparente plus à un sondage qu’à un vote légal et légitime;

– de priver d’un véritable choix nos concitoyens sur le nom de leur Région. Enfin, la Région a décidé d’acheter des emplacements pour les coupons-réponses dans la Presse Quotidienne Régionale au groupe monopolistique de l’ex PDG Baylet, ministre de l’Aménagement et du Territoire et allié politique de Mme Delga. On peut légitimement se demander si l’argent du contribuable doit ou peut renforcer financièrement cet avantage ou pas ?

Loin des promesses de campagne, Mme Delga agit selon son bon vouloir (ou celui de M. 10 %) et néglige les valeurs démocratiques républicaines:

– En mettant systématiquement à l’écart les élus du 1er groupe régional d’opposition des organismes extérieurs, des conseils d’administration des lycées, du bureau de l’Assemblée, des processus de décision;

– En s’appliquant à rejeter les électeurs et leurs élus FN-RBM à longueur de déclarations au lieu de s’occuper des vrais problèmes: chômage, transports, sécurité, fiscalité, migrants…

– En refusant à nos concitoyens un vrai référendum dont le coût ne représenterait rien si l’exécutif acceptait de faire l’économie sur ses frais de communication, le Bureau de l’Assemblée, les États Généraux et autres Commissions ou Parlements artificiels.

Nous sommes enracinés dans un territoire riche d’identités et d’Histoire, la voix des femmes et des hommes qui y vivent et y travaillent doit être respectée.

Mme Delga n’a pas le droit de les priver de leurs rêves ni de leurs choix. Nous exigeons un vrai référendum. France JAMET, Présidente du Groupe des élus FN/RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

France Jamet
Présidente du groupe des élus Front National-Rassemblement Bleu Marine (RBM)

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram