36_myriam_roques_frontnational_rbm

Communiqué de presse de Myriam Roques et François Gaubert,

Conseillers régionaux du Groupe des Elus Front National-RBM

au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

A l’occasion du renouvellement des membres du « Parlement de la mer », les conseillers régionaux du groupe FN RBM sont une nouvelle fois écartés, à cause du sectarisme de Carole Delga. Aucun élu patriote ne siègera dans ce Parlement.

 

Pourtant, le groupe FN RBM représente un quart des élus au Conseil Régional. Si le principe de proportionnalité était respecté, le « Parlement de la mer » aurait dû compter au moins deux élus FN RBM parmi ses membres. C’était d’ailleurs l’engagement qu’avait pris Mme Delga : un élu FN RBM à partir de neuf sièges disponibles. Mais rien n’y fait, le Front National est exclu de toute représentation dans les lycées, assemblées et autres organismes extérieurs. Il sera difficile pour Mme Delga de se réclamer des « valeurs de la République » et de « l’esprit démocratique » après ces actes foncièrement autoritaires.

 

Mais le programme d’exclusion des élus patriotes va plus loin ! Mme Delga et M. Onesta semblent s’être concertés pour transformer l’Assemblée du Conseil Régional (légitimement élue) en simple chambre d’enregistrement et déplacer le débat et la réflexion dans des assemblées annexes telles que l’ « Assemblée des territoires », le « Parlement de la mer » et bientôt le « Parlement de la montagne » (arbitrairement constituées).

 

Les élus du groupe FN RBM condamnent cette stratégie de multiplication des organes régionaux qui vise purement et simplement à écarter les élus patriotes du débat et du pouvoir. Le sectarisme de Mme Delga a assez duré !

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram