Communiqué de presse de France Jamet

Présidente du groupe des élus FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie

 

Le Parlement de la Mer essuie sa première tempête à l’occasion du projet dystopique d’installation de fermes éoliennes off-shore au large de nos côtes.

Alors que cette institution nous avait été vendue pour « rassembler les acteurs de la mer », elle ne consulte en réalité que les figurants, sans oublier d’exclure l’opposition et les artisans de la mer.

Le prud’homme major du port de Sète vient d’en faire l’amère expérience. Bien que premier concerné par cette folie de priver les marins-pêcheurs de zones de pêche, le président socialiste du Parlement de la Mer, M. Codorniou l’a ignoré.

Derrière leurs belles paroles politiciennes, que ce soit en période électorale ou devant les caméras, Carole Delga et sa majorité socialo-écolo-communiste mènent en réalité un combat à mort contre nos marins pêcheurs. Cela se traduit au niveau européen par des directives létales et à l’échelon régional par ce mépris affiché et assumé.

Seuls contre tous, encore une fois, les élus du Front National ont dénoncé en Assemblée régionale ce projet d’éoliennes off-shore. Ces installations ne sont pas écologiques, leur coût est insupportable pour le contribuable et elles pénalisent nos marins-pêcheurs et le fret maritime.

Le système UMPS ne doit plus continuer. Pour remettre en ordre la « Politique de la Mer », le seul choix possible, c’est le Front National et Marine Le Pen !

 

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram