Depuis le début du mandat, nous alertons Carole Delga sur les dangers de ses dérives budgétaires. Nous avons ainsi présenté de multiples amendements pour faire des économies en supprimant les dépenses inutiles. Mais du haut de son perchoir, la Présidente n’a rien voulu entendre. Elle ne connaît que le mot dépenses. Résultat : Elle vient de se faire épingler par l’iFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques).

L’Occitanie se positionne ainsi comme la Région la plus mal gérée de France. Avec une augmentation de 28% des dépenses de fonctionnement entre 2016 et 2017 (contre 11% en moyenne dans les autres Régions), Carole Delga se voit attribuer le bonnet d’âne. A titre de comparaison, le fonctionnement de la Région Auvergne Rhône-Alpes coûte 269€ par habitant quand le fonctionnement de la Région Occitanie coûte 353€ par habitant !

Le bilan est encore plus mauvais quand on s’intéresse à la dette. En 2017, l’Occitanie est la Région qui s’est le plus endettée (2% de hausse en moyenne dans les autres régions, 12% dans la nôtre). L’argent public n’y est pas géré, il y est dilapidé.

Lors de son débat d’orientations budgétaires, Carole Delga nous a même annoncé un endettement record pour les années à venir et donc pour les jeunes générations.

De 1 521 millions d’euros en 2015, ses propres prévisions prévoient pour 2022 un encours de dette de 2 602 millions d’euros. Plus d’un milliard d’euros de dette de plus à la fin de son mandat ! Ce sera ça son bilan régional, ce qu’on pourra retenir de son passage.

Cette tendance à dépenser toujours plus s’illustre aussi par l’explosion des charges de personnel. Carole Delga veut toujours plus de fonctionnaires à son service. Depuis mai 2016, elle a créé 431 postes. Dans le même temps, elle a augmenté de 11% le volume du parc automobile. Rien n’est trop beau pour l’Impératrice d’Occitanie.

Malheureusement, tandis que les mauvaises dépenses augmentent et malgré une dette record, les bonnes dépenses diminuent. L’investissement régional, qui représentait 951,9 millions d’euros en 2015, n’est plus que de 924 millions d’euros en 2017. Contrairement à la propagande officielle, l’Occitanie n’est plus du tout la Région qui investit le plus par habitant.

En conclusion, la majorité de Gauche multiplie les mauvaises décisions. Alors qu’on compte désormais plus de 580 000 demandeurs d’emploi (A, B, C) en Occitanie, il devient urgent de renverser la vapeur en rétablissant l’équilibre des comptes publics. Les élus du Rassemblement National sont prêts à le faire comme nous le faisons dans les villes que nous dirigeons !

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram