La Justice vient enfin de donner raison à Julien Sanchez, Maire de Beaucaire et Président de notre groupe au Conseil régional, dans l’affaire qui l’opposait à Carole Delga. La Cour d’Appel de Nîmes a décidé de condamner la Présidente du conseil régional à 8 000 € d’amende, dommages et intérêts et frais de justice pour discrimination à l’encontre de la ville de Beaucaire. En effet, la très sectaire ancienne ministre de François Hollande avait refusé de signer le contrat de ville de Beaucaire tel que validé par tous les partenaires du contrat. Il fut le seul des 38 contrats d’Occitanie à ne pas être signé par le conseil régional. Dans le même temps, Carole Delga déclarait publiquement qu’elle se rendrait à Beaucaire sans rencontrer son maire et refusait d’entendre que la 4e ville du Gard aurait à terme besoin d’un lycée général.

Madame Delga se croyait intouchable et pensait peut-être pouvoir faire ce qu’elle voulait au mépris des lois de la République mais la Justice l’a sanctionnée. C’est une première victoire pour le RN. Nous attendons désormais l’arrêt de la Cour de Cassation (devant laquelle Carole Delga a formé un pourvoi).

Les habitants d’Occitanie ont également sévèrement sanctionné le parti de Carole Delga lors des élections européennes. Le PS y a recueilli moins de 8%. C’est une véritable dégringolade pour la gauche régionale et également un désaveu cinglant pour Carole Delga qui se retrouve distancée par la liste EELV de Gérard Onesta. Dans le même temps, le RN confirme sa position de premier parti d’Occitanie (largement devant « En Marche »). Il s’agit d’une deuxième victoire pour le RN. Nous tenons d’ailleurs à remercier chaleureusement les 562 721 électeurs qui nous ont renouvelé leur confiance. Nous tenons également à féliciter France Jamet et Gilbert Collard pour leur élection. Ils auront à cœur de défendre les intérêts des Français à Bruxelles !

Pendant ce temps, nous continuons à combattre au quotidien les dérives idéologiques de Carole Delga. Nous venons ainsi de demander la création d’une Mission d’Information et d’Evaluation sur la question de l’accueil des clandestins. En effet, la gauche régionale (avec la complicité de la droite LR) dépense chaque année des centaines de milliers d’euros pour soutenir l’arrivée de clandestins dans notre région. Nos compatriotes n’ont jamais demandé à ce que leurs impôts servent à financer l’installation de clandestins dans leurs communes. Nous vous tiendrons informés !

Facebook
Twitter
YouTube
Instagram